Cadre définition

Principes du statut de cadre Généralement, le statut de cadres dépend de différents facteurs comme : la fonction, le diplôme et la charge de travail. Les cadres peuvent manager d’autres employés, ou faire partie de l’équipe de direction, mais ce n’est pas une obligation. Comment devenir cadre ? Être cadre est soit décidé lors de la création de l’emploi […]

Principes du statut de cadre

Généralement, le statut de cadres dépend de différents facteurs comme : la fonction, le diplôme et la charge de travail. Les cadres peuvent manager d’autres employés, ou faire partie de l’équipe de direction, mais ce n’est pas une obligation.

Comment devenir cadre ?

Être cadre est soit décidé lors de la création de l’emploi par l’entreprise qui recrute, soit demandé par le salarié de par son niveau d’études, son expérience ou son ancienneté dans l’entreprise.

Avantages du statut cadre

Le salaire est perçu comme le premier et le plus important avantage des cadres. La différence entre un cadre et un non cadre se joue davantage au niveau des taux de cotisations. Ils cotisent davantage à l’APEC, mais leur niveau de retraite sera plus élevé que pour un non cadre.

Les cadres ont des préavis de 3 ou 4 mois (dépendant de l’industrie) en cas de démission ou de licenciement. Les non cadres n’ont qu’un mois.

Les cadres peuvent également travailler au forfait jour, ce qui tend à rendre plus difficile le paiement des heures sup’. Cela ne dispense toutefois pas l’entreprise de respecter la loi sur le temps de travail.

Inconvénients du statut cadre

Qui dit cotisations plus importantes dit aussi “net” amoindri. En effet, cela se joue à quelques dizaines d’euros près, voir centaines parfois. À salaire brut égal, le non cadre aura un petit peu plus de salaire net dans sa poche.