fbpx

Dirigeant d’entreprise

Vous avez déjà créé votre entreprise, ou êtes en phase de création ? Nous traitons de tous les sujets importants dans ce guide complet pour les dirigeants : responsabilité, paie, optimisations, holding…

Qu’est-ce qu’un dirigeant d’entreprise ?

Un dirigeant d’entreprise est une personne morale ou physique qui dispose d’un pouvoir formel donné par la loi ou par les procédures de nomination, qui lui permet de s’engager pour le compte de l’entreprise.


Les différents statuts pour être dirigeant ?

Être dirigeant, c’est d’abord choisir le statut de son entreprise (SARL, SAS, SAS…), mais c’est aussi choisir sa fonction au sein de son entreprise. Il est parfois déterminé par la situation de l’actionnariat et le statut de l’entreprise.

Travailleur non salarié (TNS)

Le travailleur non salarié n’est pas au même régime qu’un assimilé salarié puisqu’il cotise à la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants). Le TNS est souvant :

  • Dirigeant d’une entreprise individuelle
  • Gérant associé unique, d’une EURL par exemple
  • Gérant majoritaire de SARL

Assimilé salarié :

Un assimilé salarié bénéficie de la même protection sociale qu’un salarié à l’exception qu’il ne peut bénéficier de l’assurance chômage. L’assimilé salarié est souvent :

  • Président ou dirigeant qui se rémunère de SAS
  • Président de SASU
  • Gérant minoritaire de SARL

Les mandats sociaux du dirigeant

Un mandat social régit le pouvoir de représentation et de gestion d’une entreprise après d’un tiers. Le mandataire a le droit de s’engager pour le compte de son entreprise, puisqu’il a obtenu “mandat”.

Les mandataires sociaux d’une SARL :

Quels sont les statuts et mandats possibles dans une SARL ?

  • Gérant majoritaire
  • Gérant minoritaire
  • Gérant égalitaire
  • Gérant non associé
  • Administrateur

Le mandataire sociale d’une EURL :

Quels sont les mandats possibles dans une EURL ?

  • Gérant
  • Gérant non associé

Les mandataires sociaux d’une SAS :

Quels sont les statuts et mandats possibles dans une SAS ?

  • Président
  • Président Directeur Général
  • Directeur Général
  • Président du Conseil d’Administration
  • Président du Conseil de Surveillance
  • Administrateur

Le mandataire social d’une SASU

Le statut unique d’un dirigeant de SASU est Président.


Quelle responsabilité quand on dirige une entreprise ?

La responsabilité d’un chef d’entreprise est réelle dès lors que le dirigeant a un mandat social. Du point de vue du droit, pour prouver la responsabilité d’un dirigeant, il faut la conjonction d’un frais générateur, d’un préjudice, et un lien de causalité entre les deux.

En théorie, la responsabilité d’un dirigeant de SAS ou SARL peut être engagée à hauteur de ses apports dans la société. Mais en cas de mauvaise gestion du dirigeant, sa responsabilité personnelle, et son patrimoine peuvent être engagés – au delà de ses apports dans la société. L’action en responsabilité civile peut être engagée par un associé ou un tiers ayant subit un dommage.


Un board (conseil d’administration) est-il obligatoire ?

Il existe différents types de board, et le rôle que l’on lui attribue dépend des décisions prises par le dirigeant et de la négociation effectuée avec ses membres pour les faire venir.

  • Comité stratégique
  • Conseil d’administration
  • Conseil de surveillance
  • Comité de direction

Un board dans le monde des affaires anglo-saxon est davantage un organe de pouvoir qui réunit les dirigeants, les représentants des actionnaires et des membres indépendants. En France, un board dépend du niveau de maturité des sociétés.

En amont d’une levée de fonds par exemple, le board sera plutôt un pool de conseillers qui aident l’entrepreneur dans ses choix stratégiques. Après une levée de fonds, certains board members pourront devenir mandataires sociaux de l’entreprise, avoir un siège et pouvoir voter les décisions prises lors de l’AG.


Les avantages et inconvénients d’être chef d’entreprise

Quels sont les avantages d’être dirigeant ?

  • Vous êtes libre : libre d’entreprendre, libre de choisir vos conditions de travail, de prendre des décisions pour le compte des entreprises que vous représentez.
  • L’accélérateur d’expérience professionnelle : en tant qu’entrepreneur, vous allez ou êtes déjà confronté(e) à des situations nouvelles tous les jours. Votre rôle est de fixer les problèmes, et dans les problèmes réside votre expérience.
  • La création de valeur, de créer un environnement dans lequel votre équipe va pouvoir s’épanouir, construire des projets personnels.
  • Si votre entreprise rencontre du succès : l’avantage financier est indéniable. Même si votre rémunération est soumise au vote lors de l’AG, vous serez en mesure si les résultats sont au rdv de vous verser un salaire intéressant, et / ou des dividendes.
  • Les gérants ont la possibilité d’opter pour de nombreuses optimisations, notamment à travers la holding personnelle.

Quels sont les inconvénients d’être dirigeant ?

  • Votre responsabilité personnelle peut être engagée en cas de mauvaise gestion. Même si vos apports sont limités dans une SAS ou SARL, votre patrimoine personnel peut être à risque (cela arrive rarement).
  • Vous n’avez pas de filet de sécurité si votre entreprise dépose le bilan puisqu’être Assimilé salarié ou Travailleur non salarié (TNS) n’ouvre aucun droit. Il existe des assurances privées – mais les conditions requises réduisent considérablement le nombre de dirigeants capable d’y souscrire. Elles sont également assez chères.
  • Même si vous jouissez d’une liberté dans votre organisation et dans votre temps de travail, votre charge de travail vous empêche la plupart du temps d’en profiter. L’avantage réside ici dans la possibilité d’en profiter quand vous le souhaitez, plutôt que d’en profiter dans les faits.
  • La plupart des entrepreneurs à succès ont planté leur boîte avant de réussir. C’est presque un passage obligé pour de nombreux chefs d’entreprise, préparez-vous au pire.
  • Louer un appartement est parfois un calvaire car les pièces justificatives demandées pour se prémunir d’un défaut de paiement sont assez impressionnantes.
  • Vous êtes un profil risqué pour les banques, et cela a un impact négatif sur votre capacité à emprunter. Nous vous donnons des conseils dans ce dossier complet.

Quelle rémunération se verser en tant que chef d’entreprise ?

La question de la rémunération est complexe, il n’y a pas une seule meilleure solution. Il existe en revanche des solutions optimisées selon la situation du dirigeant, la nature de son activité, et surtout ses objectifs à court, moyen et long terme. Un dirigeant ou une dirigeante peut se rémunérer de plusieurs façons :

  • La rémunération directe
  • Les dividendes
  • Via Jump

Les critères à prendre en compte lorsque vous décidez de votre rémunération :

  • Le coût réel du salaire que vous vous versez
  • Le taux d’imposition auquel vous êtes soumis(e)
  • Les cotisations chômages souhaitées si vous passez par Jump
  • Vos objectifs de revenus à la retraite

Certains dirigeants optimisent leurs revenus en louant une partie de leur domicile à leur entreprise mais de nombreux chefs d’entreprises optimisent la détention de leurs titres grâce à leur holding.