Déterminer son salaire en portage salarial, le guide complet

Par
Pierre-Jean Fabas
Oct 19, 2021

Pierre-Jean Fabas est formateur pour adultes en droit social et techniques de paie depuis 20 ans.

Par
Pierre-Jean Fabas
Oct 19, 2021

Pierre-Jean Fabas est formateur pour adultes en droit social et techniques de paie depuis 20 ans.

Dans la catégorie
Découvrir le portage
Voir d'autres articles
Inscrivez-vous à la newsletter
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

D’après l’INSEE, le revenu moyen des indépendants (hors auto-entrepreneurs) s’établissait à 3 580 € en 2020. Mais ce chiffre cache de grandes disparités : il varie beaucoup selon la séniorité et le domaine d’activité notamment.


Qu’en est-il justement des salariés portés ? Comment fixer son TJM en portage salarial ? Comment l’utiliser pour calculer son salaire net ?


Dans cet article, on vous explique exactement comment estimer la rémunération auquel vous pourrez prétendre en portage et comment en déduire votre salaire net.


Bonne lecture !

Quel salaire en portage salarial ?


La meilleure solution pour déterminer le salaire auquel vous pouvez prétendre en portage salarial, c’est de commencer par estimer le chiffre d’affaires que vous pourrez réaliser. On en déduira ensuite les coûts du portage salarial.


Pour calculer votre chiffre d’affaires, nous allons suivre la formule de calcul suivante :

Chiffre d’affaires = prix facturé pour un jour de travail (le fameux TJM) X nombre de jours travaillés par mois.

Comment fixer son TJM ?

Commençons par le premier élément de la formule : votre taux journalier moyen ou TJM.


Si vous avez une certaine expérience de votre métier, vous pouvez demander à vos contacts freelance combien ils facturent la journée de travail à leurs clients.


Si vous n’avez pas encore un réseau suffisant, rassurez-vous, il existe de nombreuses études et estimations disponibles sur Internet :

  • Le baromètre Malt propose une estimation des TJM pour plus de 95 catégories de métier selon 3 niveaux de séniorité. Ces estimations sont basées sur l’analyse des profils des près de 200 000 freelances qui utilisent leur plate-forme.
  • Crème de la Crème propose le même type de ressource, basée cette fois-ci sur l’analyse de 8 000 profils.
capture d'écran du baromètre des salaires proposé par Malt
Un aperçu du baromètre des salaires Malt


De nombreux corps de métiers font aussi l’objet de sondages et d’études spécifiques. N’hésitez pas à rechercher sur Google (ex : étude salaire freelances tech).


Dans tous les cas, n’oubliez pas de prendre en compte les 4 critères suivants pour ajuster votre TJM à la réalité du marché :

  1. Votre séniorité et vos références : vous avez travaillé pour un groupe réputé ? Vous avez travaillé sur des projets connus de vos clients potentiels ? N’hésitez pas à revoir votre TJM à la hausse.
  2. Vos spécialités : les benchmarks sont souvent un mauvais indicateur pour les métiers de niche. Si vous avez acquis une spécialisation rare où les talents sont difficiles à trouver, là encore vous pouvez ajuster votre TJM à la hausse.
  3. Votre localisation : si vous travaillez avec des entreprises proches de chez vous, pensez à ajuster vos attentes aux tarifs pratiqués dans votre région.
  4. Votre expérience en tant que freelance : si vous vous lancez en portage salarial, débuter avec un TJM un peu plus faible au démarrage peut vous permettre de décrocher plus facilement vos premiers contrats. Attention toutefois à ne pas créer un précédent que vous aurez du mal à rattraper par la suite.

Comment estimer son chiffre d’affaires en portage ?

Une fois votre TJM fixé, nous allons passer à l’étape suivante : l’estimation de votre chiffre d’affaires.


Pour cela, nous allons devoir estimer le nombre de jours que vous pourrez facturer chaque mois. Le calcul est simple : nous allons partir du nombre de jours ouvrés par mois dont nous allons déduire les jours que vous ne pourrez pas facturer.


Un mois classique offre 20 jours ouvrés.

  • On en déduit ensuite les jours de congés : 2 jours par mois pour 5 semaines de congés annuels
  • Puis les jours dédiés à la prospection : à ajuster en fonction de vos difficultés à trouver des clients.
  • Puis le temps passé en formation et le temps dédié aux tâches administratives.


En moyenne, un salarié porté efficace peut facturer jusqu’à 17 jours par mois.

À vous d’ajuster ce nombre de jours pour calculer votre chiffre d’affaires final.


Comment calculer son salaire net en portage salarial ?

Note : dans cette partie, nous allons rentrer dans le détail de chaque coût à déduire pour calculer votre salaire net avec une visée pédagogique. Si vous voulez simplement estimer votre salaire net, vous pouvez utiliser notre simulateur de salaire en portage salarial disponible ici.


Si vous avez bien suivi les différentes étapes, vous devriez maintenant avoir à votre disposition une estimation de votre chiffre d’affaires mensuel. Nous allons maintenant estimer votre rémunération en se basant sur votre estimation dont nous allons déduire les différents frais.


Pour cela, nous allons prendre en compte les différents éléments qui impactent la rémunération d’un salarié porté :

  • Les frais de gestion
  • Les frais de mutuelle
  • Les frais professionnels
  • Les charges

Estimer les frais de gestion

Première étape du calcul : l’estimation des frais de gestion.


Ces frais sont prélevés directement sur votre chiffre d’affaires par l’entreprise de portage salarial. Habituellement, elles prélèvent entre 3 et 10% du CA hors taxes. Chez Jump, nous proposons un abonnement mensuel fixe de 79 euros.


Ces frais ne seront pas pris en compte dans le calcul de vos cotisations sociales et de vos impôts sur le revenu.


Pour estimer les frais que vous facturera votre société de portage, vous pouvez lui demander une simulation de fiche de paie, ou passer par notre simulateur.


Avant de passer à l’étape suivante, une note importante. En portage salarial, la mutuelle est obligatoire. Si vous n’avez pas souscrit à une mutuelle de votre côté, votre société de portage devrait pouvoir vous en proposer une. Le coût de la mutuelle sera alors à déduire de votre chiffre d’affaires.

Aperçu d’une fiche de paie

Estimer les charges

Passons maintenant aux choses sérieuses. Il est temps d’estimer un des postes de coût les plus importants en portage : les charges. Celles-ci vont venir impacter votre salaire brut et diminuer d’autant le montant que vous pourrez vous verser en fin de mois.


Il faut d’abord comprendre qu’en portage salarial, vous allez payer les charges sociales dont s’acquittent les salariés traditionnels. Mais à ces charges sociales s’ajouteront les charges patronales, qui sont réglées directement par l’employeur pour un salarié classique.


Ce sont ces charges qui vous donnent droit à une protection sociale complète : allocations-chômage, sécurité sociale et retraite.


En portage salarial, le total des charges prélevées par l’Etat s’élève en moyenne à 45 % du chiffre d’affaires. 


Ce montant peut paraître élevé, mais il ne faut pas oublier que ces charges financent votre protection. Ce montant est également inférieur aux charges imposées à certains statuts freelances (SASU et EURL) pour une protection moindre.


Estimer l’impact des frais professionnels

Si vous avez des dépenses professionnelles (frais de déplacement, logiciels, loyer de votre bureau, etc.), celles-ci vont également peser dans le calcul de votre salaire net.


En portage salarial, vous pourrez soumettre deux types de frais :

  • Des frais de missions que vous refacturez directement à votre client. Le montant de ces frais vous sera directement versé sans passer par la case “salaire”. Autrement dit, il n’aura pas d’impact sur le calcul de votre salaire net. Mais il viendra s’ajouter au montant que la société de portage vous verse en fin de mois.
  • Des frais de fonctionnement que vous payez de votre poche. Ceux-ci sont déduits de votre chiffre d’affaires et viennent donc diminuer le montant de votre salaire net. Le montant des frais vous sera, comme pour les frais de mission, directement versé sur votre compte bancaire.


Pour résumer, les frais professionnels viennent diminuer le montant de votre rémunération, mais ils augmentent le montant viré sur votre compte bancaire par votre société de portage.


Quel salaire pour quel TJM ?

Maintenant que nous avons identifié tous les éléments de l’équation, nous pouvons estimer les revenus que vous pourrez vous verser en fonction de votre TJM.


Pour établir ces tableaux, nous avons utilisé le simulateur mentionné plus haut.


Trois choses à savoir sur le salaire en portage salarial

Vous devriez maintenant être en mesure d’estimer précisément combien vous pourrez vous payer en fin de mois. Mais ce n’est pas pour autant que nous avons fait le tour complet du sujet.


Nous vous proposons maintenant de répondre à trois questions que beaucoup de candidats au portage salarial se posent au sujet de leur rémunération.

Quand vais-je être payé ?

En portage salarial, comme pour un salarié français “classique”, la paie intervient une fois par mois. La date précise du paiement de votre salaire varie selon les sociétés de portage salarial. Mais la plupart du temps il intervient en début de mois.


Pour rappel, en règle générale la société de portage salarial ne pourra payer qu’à partir du moment où vos factures ont été payées par vos clients. Certaines entreprises de portage salarial proposent un service d’affacturage qui vous permet d’être payé pour les missions en cours avant même que le client n’ait réglé vos factures. 

Comment se rémunérer en intermission ?

La convention collective du portage salarial prévoit que l’entreprise de portage salarial n’a pas l’obligation de fournir des missions aux salariés qu’elle porte.


Cela signifie qu’il se peut que vous vous retrouviez avec du temps libre entre deux clients.


Dans ce cas, vous pourrez bénéficier de la réserve financière que l’entreprise de portage salarial doit mettre de côté pour vous chaque mois. Mais vu son montant (10 % de votre chiffre d’affaires), il est plus prudent d’anticiper ce type de situation et de mettre de l’argent de côté chaque mois.

Quel salaire en cas de cumul portage salarial et chômage ?

La première chose à avoir en tête sur le sujet, c’est qu’il est possible de cumuler un salaire en tant que salarié porté et les aides versées par Pôle emploi (tant que vous respectez les conditions fixées qu’ils ont fixées).


Pour estimer votre revenu total (combinant les aides et votre salaire), nous vous invitons à consulter l’article détaillé que nous avons écrit sur le sujet.


Au-delà de l’impact du cumul sur vos finances, le portage salarial vous permettra également de prolonger vos droits. Là encore, vous trouverez plus de détails dans notre post dédié au sujet.




Nous voici arrivés à la conclusion de cet article.

Si vous vous posez d’autres questions sur le salaire en portage salarial, n’hésitez pas à nous contacter en utilisant le chat disponible en bas de page.


Dans la catégorie
Salaire et portage
Voir d'autres articles
Inscrivez-vous à la newsletter
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.