fbpx

Facturer au forfait definition

La facturation au forfait : c’est quoi ? La facturation au forfait est un mode de facturation très plébiscité par les entreprises qui travaillent avec des freelances, au même titre que la facturation au taux journalier moyen (TJM). Cela consiste en la fixation d’un montant global donné pour une mission globale spécifiée. Comment déterminer un forfait […]

La facturation au forfait : c’est quoi ?

La facturation au forfait est un mode de facturation très plébiscité par les entreprises qui travaillent avec des freelances, au même titre que la facturation au taux journalier moyen (TJM). Cela consiste en la fixation d’un montant global donné pour une mission globale spécifiée.


Comment déterminer un forfait à facturer ?

Pour déterminer le montant d’un forfait à facturer, il faut :

  • Estimer le nombre de jours total nécessaires pour accomplir la mission, incluant les allers/retours du client. Une erreur de planification ou une incompréhension du brief client peuvent mettre le freelance en situation financière inconfortable.
  • Multiplier ce nombre de jours par un tarif journalier (TJM).

Facturer au forfait : les inconvénients

Toutefois, ce type de facturation implique une limitation au nombre de jours total représenté par le forfait. Une fois ce nombre dépassé, la mission serait synonyme de perte. Le forfait est très avantageux pour les sociétés puisque tout dépassement sera à la charge du freelance.

Pour que la facturation au forfait ne soit pas un naufrage financier pour le freelance, il faut impérativement établir un contrat commercial qui cadre la relation, spécifie les fonctionnalités précisément et mentionner le nombre d’allers / retours clients inclus.