Freelance

Comme le montre l’étude 2020 Population et Emploi de la Direccte, le taux de chômage est en baisse constante depuis 2015. Le taux de chômage était tombé à 8.3% dans la zone Euro en octobre 2020. Mais c’est bien sûr sans compter les répercussions de la crise du Covid-19 car une hausse significative du chômage […]

Comme le montre l’étude 2020 Population et Emploi de la Direccte, le taux de chômage est en baisse constante depuis 2015. Le taux de chômage était tombé à 8.3% dans la zone Euro en octobre 2020. Mais c’est bien sûr sans compter les répercussions de la crise du Covid-19 car une hausse significative du chômage […]

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Inscrivez-vous à la newsletter
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Comme le montre l’étude 2020 Population et Emploi de la Direccte, le taux de chômage est en baisse constante depuis 2015. Le taux de chômage était tombé à 8.3% dans la zone Euro en octobre 2020. Mais c’est bien sûr sans compter les répercussions de la crise du Covid-19 car une hausse significative du chômage est à prévoir. Un monde de l’entreprise qui recrute signifie une société en bonne santé économique. Et une société en bonne santé économique signifie une forte consommation en projets en tous genres. Les projets sont la base du freelancing. Sans projet à mener à bien, les freelances n’ont pas de mission.

Le freelancing est donc, comme vous pouvez l’imaginer, en pleine explosion. Pour devenir freelance, il faut des pré-requis, comme une expertise ou un réseau de clients potentiels… Être freelance comporte de nombreux avantages que nous allons exposer dans cet article. Comment devenir freelance donc ? Nous faisons le point dans ce dossier complet.

Freelance définition

Il existe plusieurs définitions possibles du mot freelance. Au Canada par exemple, ce mot désigne à la fois un entrepreneur et une personne qui est son propre maître de décisions. En France, il s’agit principalement d’une manière d’appeler un indépendant, c’est-à-dire une personne qui travaille pour son compte, pour des clients, et sans employé.

D’où vient le mot freelance ?

Le mot freelance est un anglicisme apparu en France dans les années 70. Adapté à la langue française, il désigne dans le monde actuel un travailleur indépendant qui propose ses services en échange d’une rémunération. Étymologiquement, le mot freelance est composé de « free » qui veut dire libre, et de « lance », qui signifie se lancer : se lancer librement donc. Et pour cause, un freelance n’a pas de patron, et il dispose d’une structure juridique qui lui permet de facturer.

Le freelancing est un statut, et le métier peut être varié, comme :

  • un community manager
  • un illustrateur
  • un traducteur
  • un développeur

Être freelance : c’est quoi ?

Offrir des prestations en tant que freelance comporte des droits et des devoirs. En effet, les personnes qui font du freelancing sont autonomes dans la recherche de leurs clients. On utilise d’ailleurs “travailler à son compte” pour désigner un freelance. Le freelance démarche donc des clients potentiels, qu’il appellera des prospects. Il peut (dans l’absolu, il doit) travailler pour plusieurs clients à la fois. En revanche, un freelance et une entreprise cliente ne peuvent avoir de lien de subordination. Le risque serait une requalification en CDD ou CDI.

Généralement, les entreprises font appel à un freelance pour augmenter pour répondre à une montée en charge. Il arrive également que certaines compétences soient rares, ou qu’un marché soit tendu. Dans ce cas, ne pouvant recruter en contrat de travail, les entreprises font appel à des experts indépendants. Par ailleurs, le freelance doit aussi respecter les consignes données par le client pour rendre un travail optimal puisqu’il a une obligation de moyen et non une obligation de résultat. Il est aussi important que le freelance soit assez flexible afin de pouvoir comprendre et interpréter les briefs, mais aussi parfois revoir sa copie si le résultat ne correspond pas aux attentes du client. Pour éviter les déconvenues, il est important de bien penser à créer un contrat. C’est dans ce contrat que seront régies les conditions de la collaboration, le nombre de retours possibles, le livrable précis attendu.

Quels métiers en freelance ?

Être freelance, c’est travailler à son compte. De nombreux métiers issus du salariat sont transposables en freelance. Voici un état des lieux de tous les métiers qu’il est possible d’exercer en freelance.

  • 👩‍💻‍ Les métiers de la tech : Fullstack / Backend / Frontend developer, Architecte, Admin sys, DevOps, Développeur CMS…
  • 📊 Les métiers de la data : Data scientist, data analyst, data engineer.
  • 🎨 Les métiers du design : Illustrateur, UX / UI Designer, Graphiste, Directeur Artistique.
  • 🗣 Les métiers de la com': Attachée presse, community manager, chef de projet événementiel, média planner, brand manager etc.
  • 🏷 Les métiers du marketing : Growth hacker, SEO, SEA, SMO, traffic manager, consultant stratégie marketing.
  • ✍️ Les métiers du contenu : Concepteur-rédacteur, rédacteur SEO, pigiste, traducteur.
  • 🗓 Les métiers de la gestion de projet : Coach agile, scrum master, chef de projet, product manager, product owner.
  • 📹 Les métiers du multimédia : Photographe, réalisateur, monteur, ingénieur du son, animation 3D, sound designer.

État des lieux du freelancing en France

En France, le freelancing est en pleine croissance depuis plusieurs années. Malt a réalisé une étude très intéressante sur le sujet, c’est probablement l’étude la plus exhaustive sur le freelancing en France.

Combien de freelances en France ?

Il y a environ un million de freelances en France en 2020, un chiffre en croissance de 145% en moins de 10 ans. Tous les ans, ce sont plus de 50 000 personnes qui sautent le pas de l’indépendance. Nous observons le même phénomène partout en Europe avec une hausse de 45% en moyenne depuis 2004. Aux États-Unis, c’est près d’un travailleur sur trois qui est indépendant. Le freelancing est un phénomène mondial et est parti pour durer.

Où se trouvent les freelances ?

Les freelances en France ne se localisent pas seulement en région parisienne ou dans les grandes villes. Seulement 34 % des personnes en freelance sont situées à Paris et la moitié en zone urbaine à forte densité. Le reste des freelances est éparpillé dans le pays, avec certains clusters, comme le sud-ouest de la France.

Nous pouvons y voir une relation de causalité : les bassins d’emploi cadre sont plutôt situés dans les grandes villes, et en particulier dans la région parisienne. Mais le mode de vie que les gens choisissent ne concordent pas avec le mode de vie proposé par ces grandes villes. Être freelance permet de s’affranchir de la territorialité du marché du travail, et d’aller travailler où le mode de vie nous correspond le mieux, sans contrainte.

Comment devenir freelance ?

Faire le point sur ses compétences

Qu’allez-vous proposer comme prestations ? Du design, du code, du contenu ? Peu importe ce que vous allez offrir, il faut impérativement que ce soit clair et limpide dans votre tête, et dans la façon dont vous allez vous pitcher. Un freelance qui fait tout, c’est comme un restaurant avec une carte en 6 langues, et 50 plats. Il va tout faire, mais mal. N’ayez pas peur d’être spécifique, d’avoir une expertise et de vous y consacrer à fond !

Voici quelques questions à vous poser avant de vous lancer en freelance :

  • Quelles sont les compétences apportées par votre expérience ? Track record,
  • Votre expérience doit justifier ce que vous proposerez demain, et remplacer les témoignages clients jusqu’à ce que vous ayez de véritables clients satisfaits.
  • Qu’est-ce qui vous plairait pendant les 5 prochaines années ? De la traduction, du content, du JS ? Si il y a un décalage entre ce que vous souhaitez proposer et ce que vous êtes d’ores et déjà capable d’offrir, suivez une formation, en ligne ou en présentiel.
  • Ou pouvez-vous avoir le maximum d’impact et de valeur ?
  • Comment est le marché ?

Se renseigner sur son marché

Outre la détermination et la motivation, pour devenir freelance et surtout réussir en tant que freelance, il faut être positionné sur le bon marché, avec la bonne proposition de valeur. Avez-vous des compétences que beaucoup d’autres personnes ont ? Ou au contraire, vos compétences sont-elles rares ?

Dans le premier cas, il sera difficile de fixer un TJM correct sur une place de marché de freelance. Vous pourrez en revanche pratiquer un TJM qui se rapproche de ce que vous aimeriez facturer grâce au bouche à oreille et à la recommandation de vos clients satisfaits. Dans le second cas, vous aurez le pouvoir de fixer vos propres règles plus aisément, au niveau des conditions de travail et également au niveau de votre tarification.

Définir son offre et son positionnement

Pour pouvoir capter une clientèle, il faut que votre offre soit en adéquation avec des besoins existants. Il faut également que votre offre et votre positionnement adoptent les mêmes codes sémantiques que ceux utilisés par vos clients. En recherchant un Fullstack JS Developer, un client ne tapera par exemple pas “programmeur javascript indépendant”. Si votre titre ne matche pas avec ce que vos potentiels clients cherchent, ils feront appel aux freelances qu’ils ont trouvé.

Plus votre positionnement est clair et spécifique, plus vous gagnerez en visibilité. Votre expertise ne sera pas noyée entre de nombreuses compétences qui n’apportent pas de valeur ajoutée à votre profil.

Choisir combien facturer fait partie de votre positionnement. On ne peut pas s’affranchir de la loi de l’offre et de la demande, donc vous serez contraints de vous adapter au marché sur lequel vous êtes présent(e). Choisissez également les modalités selon lesquelles vous désirez être réglé(e), au Taux Journalier Moyen (TJM) ou au forfait.

Comment devenir freelance ?

Il existe plusieurs statuts de freelances, avec pour chacun des avantages et des inconvénients. Voici la liste des statuts de freelance :

  • Auto-entrepreneur
  • Portage salarial
  • SASU
  • SARLU
  • EURL
  • EIRL

Le statut juridique à un impact très important en ce qui concerne la responsabilité, la fiscalité ainsi que la couverture sociale. Pour faire un tel choix, il faut tenir compte de vos besoins et ne pas hésiter à demander conseil.

Formalités et démarches pour devenir freelance

Selon le statut choisi, vous aurez certaines démarches administratives à effectuer. La plupart de ces démarches sont maintenant dématérialisées, avec des services comme Shine, Legalstart, ou CaptainContrat. Pour quelques dizaines à quelques centaines d’euros, votre structure sera créée et prête à facturer.

Démarches pour devenir auto-entrepreneur :

  • Remplir la déclaration P0 d’auto-entrepreneur en ligne.
  • Apporter les pièces complémentaires (justificatif de domicile, pièce d’identité, etc.
  • Envoyer le dossier complet à votre CFE.

À noter : Shine propose une offre de 34.90 € pour déléguer les formalités administratives. Vous remplissez le formulaire en ligne, et l’équipe de Shine s’occupe de tout.

Démarches pour être en portage salarial :

  • Trouver la bonne société de portage salarial
  • Inscription en ligne si la société le propose
  • Signature d’un contrat commercial avec le client et la société de portage
  • Signature du CDD ou CDI avec la société de portage

Démarches pour créer sa SASU, SARLU, EURL, EIRL

  • Créer des statuts
  • Déposer le capital social et obtenir une attestation de dépôt
  • Trouver des locaux ou héberger la structure chez soi (il faudra avoir un justificatif)
  • Finaliser les statuts et les signer
  • Publier les status au journal officiel
  • Remplir le formulaire M0
  • Transmettre le dossier au CFE compétent accompagné du règlement des frais de greffe

Avantages et inconvénients du statut de freelance

Travailler en freelance présente de nombreux avantages, et quelques inconvénients.

Freelance : les avantages

En tant que freelance, vous avez l’avantage d’être votre propre chef et de disposer de votre temps comme bon vous semble. Un tel mode de travail implique une certaine assiduité car vous serez seul(e) à bord pour fixer les règles et le cadre nécessaire à mener vos missions à bien.

  • Travailler quand vous le souhaitez
  • Travailler ou vous le souhaitez
  • Travailler avec qui vous souhaitez : c’est vous qui choisissez vos missions et vos clients
  • Choisir votre rémunération et la façon d’être réglé(e) : la rémunération d’un freelance sera plus importante

Les inconvénients d’être freelance

Il ne faut surtout pas se leurrer en croyant que tout est rose en tant que freelance. Bien que le freelance ait une certaine liberté, cette liberté a un prix :

  • Vous devez vous-même trouver des missions
  • Vous devez piloter votre trésorerie pour éviter les trous d’air
  • Vous n’aurez pas ou pas de couverture sociale ni de chômage (sauf dans le cas du portage salarial, qui offre la même couverture sociale qu’un employé)
  • Vous devez vous-même vous imposer votre rythme et votre propre rigueur
  • Vous devrez tenir une comptabilité, et réaliser les déclarations et formalités juridiques (encore une fois, cela ne concerne pas le portage salarial).
  • Selon le statut de freelance que vous choisissez, vous serez soumis au paiement des charges sociales.

Combien facturer en freelance ?

Le montant à facturer doit être décidé en rapport avec votre expérience dans le domaine général, mais aussi votre séniorité dans le service spécifiquement demandé. Le niveau de facturation à choisir devra également être aligné sur le marché.

Vous ne pourrez ainsi pas coûter deux fois plus qu’un autre freelance avec le même profil que vous. Le montant que vous allez fixer pourra être majoré si vos avis visibles sur internet sont excellents. Vous trouverez sur Malt un baromètre des tarifs de freelance.

Facturation au taux horaire

Particulièrement adapté aux “petits projets”, le taux horaire permet de découper votre journée en plusieurs missions. Pour bien suivre le niveau d’avancement et le temps passé, il existe des applis qui vous permettent d’enregistrer le temps travaillé sur chaque projet, comme Toggl.

Facturation au forfait

Ce type de facturation est rarement avantageux pour le freelance. Cela vous force à livrer une estimation de temps à passer tôt dans le projet. Or, ces estimations sont rarement exemptes de défaut, puisque mener un projet à bien est toujours plus compliqué que prévu. La facturation au forfait paraît avantageuse pour le client, puisqu’il sait en avance combien l’intervention d’un freelance va lui coûter. En réalité, elle obligera le freelance à faire des choix qui n’iront pas dans le sens de la qualité du livrable.

Trouver ses missions de freelance

Dans l’imaginaire collectif, trouver sa première mission ressemble à un véritable parcours du combattant, en réalité ce n’est pas si compliqué… Il existe des dizaines de plateformes de missions pour les freelances. Ces plateformes vous permettent de mettre le pied à l’étrier si vous n’avez pas encore de réseau, ou de mission programmée.

Elles vous permettent également de vous constituer un pool de clients récurrents, et pour les meilleurs d’entre vous, de générer de nombreux témoignages de clients heureux de votre collaboration. Et ça, ça vaut de l’or.

Être freelance, c’est aussi manager les trous d’air, en gardant de l’argent de côté pour palier à un mois sans mission. Être freelance, c’est aussi continuellement se former. Comme on le dit souvent, « on ne finit jamais d’apprendre ». Plus des 78 % des freelances commencent leur apprentissage pendant la pratique. Autrement dit, ils se forment sur le tas.

Pour trouver des missions, voici quelques astuces :

  • Prospecter dans votre réseau personnel : vos anciens employeurs pourraient être ravis de continuer à collaborer avec vous dans de nouvelles conditions
  • Prospecter dans le réseau de votre réseau, via Linkedin
  • Le bouche-à-oreille est un excellent moyen d’avoir des clients réguliers
  • Travailler votre pitch et votre visibilité en ligne : page récapitulative personnelle, profil Linkedin
  • Être présent dans les réseaux et cercles d’influence
  • Vous inscrire sur les plateformes de mission ou les marketplaces : Malt, Talent.io, Crème de la crème… Il y en a des tonnes, certaines sont spécialisées, d’autres généralistes.

Comment arrêter une mission de freelance

À contrat propre, résiliation de mission propre

Nous vous parlions plus haut de la nécessité d’avoir un contrat qui régisse vos droits et ceux de votre client. C’est indispensable pour le bon déroulement de votre mission, pour vous protéger vous et votre client, en listant exactement le périmètre défini et les responsabilités qui vous incombent. C’est aussi important pour définir les modalités de rupture. Il est possible que vous ou votre client souhaitez résilier la mission avant son terme. Par exemple, si la mission ne se passe pas comme prévu, si le client demande sans cesse des modifications sans l’avoir au préalable défini dans le brief, ou si la mission subit un changement de priorité…

Il est important de définir une clause de résiliation anticipée dans votre contrat. Mais si vous ne souhaitez pas vous tracasser avec la paperasse, vous pouvez faire porter votre mission par une société de portage salarial. Par exemple, Jump fait signer un contrat commercial qui vous protège et protège votre client.

Les étapes pour résilier une mission

Inutile de préciser que rester professionnel est un pré-requis. Il est préférable tout d’abord d’amorcer le dialogue, pour expliquer les raisons de votre envie de mettre un terme à la collaboration. Il est important de rester factuel et de laisser l’affect de côté.

Soyons clairs, aucun client n’a intérêt à ce qu’un freelance reste en mission s’il a envie de l’arrêter. Vous y trouverez tous les deux votre intérêt, à partir du moment où le problème est amené aux côtés de sa solution, dans le calme et le professionnalisme.

Inscrivez-vous à la newsletter
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Liens ressources : aller plus loin sur le portage

Quelque soit votre profil, Jump vous accompagne pour faire le grand saut !

S'informer

Aucun article n'a été publié pour le moment

Comparer

Aucun article n'a été publié pour le moment

Statuer

Aucun article n'a été publié pour le moment