Guide du Freelancing

Envie de vous lancer en freelance ?
De progresser dans votre pratique de l'indépendance ?
Découvrez nos conseils et ressources pratiques.

Comme le montre l’étude 2020 Population et Emploi de la Direccte, le taux de chômage est en baisse constante depuis 2015. Le taux de chômage était tombé à 8.3% dans la zone Euro en octobre 2020. Mais c’est bien sûr sans compter les répercussions de la crise du Covid-19 car une hausse significative du chômage […]

Guide des Statuts 2022

Devenir freelance, ce n'est déjà pas simple. Choisir le meilleur statut, c'est une galère. Découvrez notre guide des statuts 2022. 

Télécharger 📩

D'après une étude de la plateforme freelance.com sur la base de données Insee, le nombre de freelances en France a progressé de 71% en 10 ans.

Le freelancing est donc devenu une tendance de fond.

Mais, malgré ces chiffres encourageants, le parcours des freelances reste semé d'embuches : lancement de leur activité, recherche de missions, choix du statut, etc.

Sur cette page, vous découvrirez des ressources uniques basées sur plusieurs heures d'entretien avec des freelances expérimentés et débutants. Nous espérons qu'elles vous aideront à éviter les pièges auxquels eux-mêmes ont dû faire face.

Bonne lecture !

Freelance définition

Un freelance est un travailleur indépendant.
En France, le mot désigne plus particulièrement les personnes travaillant à leur compte et proposant des prestations intellectuelles.

D'où vient le mot freelance ?

Le mot freelance est un anglicisme apparu en France dans les années 70.

Le mot désignait à l'origine (en Angleterre) des soldats qui n'étaient pas rattachés à un souverain en particulier.


Être freelance : c'est quoi ?

Travailler en freelance signifie simplement travailler pour son propre compte. Le mot peut se voir en opposition aux salariés qui dépendent des entreprises.

Les freelances sont également à distinguer des entrepreneurs qui ont pour but de créer une entreprise.

Quels métiers pratiquer en freelance ?

De nombreux métiers issus du salariat sont transposables en freelance.

Voici une liste (non exhaustive) des métiers pratiquables en freelance :

  • 👩💻 Les métiers de la tech : Programmeur, Développeur web (Full stack / Back-end / Front-end developer), Architecte, Admin sys, DevOps, Développeur CMS…
  • 📊 Les métiers de la data : Data scientist, data analyst, data engineer.
  • 🎨 Les métiers du design : Illustrateur, UX / UI Designer, Graphiste, Directeur Artistique.
  • 🗣 Les métiers de la com': Attachée presse, community manager, chef de projet événementiel, média planner, brand manager etc.
  • 🏷 Les métiers du marketing : Growth hacker, SEO, SEA, SMO, traffic manager, consultant stratégie marketing.
  • ✍️ Les métiers du contenu : Concepteur-rédacteur, rédacteur SEO, pigiste, traducteur.
  • 🗓 Les métiers de la gestion de projet : Coach agile, scrum master, chef de projet, product manager, product owner.
  • 📹 Les métiers du multimédia : Photographe, réalisateur, monteur, ingénieur du son, animation 3D, sound designer.
  • 👔 Les métiers du conseil : consultant indépendant, consultant en stratégie, consultant en finance, consultant en recrutement, etc.

Mais d'ailleurs, combien de freelances compte-t-on en France ?

Combien de freelances en France ?

Certes, le freelancing est une lame de fond.

Mais qu'en est-il exactement en termes de nombre de freelances ?

D'après les données de l'Insee décortiquées par freelance.com (source : étude Le Freelancing en France), on comptait 1 007 646 freelances en France en 2019. D'après cette même étude, le chiffre aurait progressé de 71% entre 2009 et 2019.

Aux États-Unis, c’est près d’un travailleur sur trois qui est indépendant. Le freelancing est un phénomène mondial et est parti pour durer.

Comment devenir freelance ?

Faire le point sur ses compétences

Qu’allez-vous proposer comme prestations ?
Du design, du code, du contenu ?
Peu importe ce que vous allez offrir, il faut impérativement que ce soit clair et limpide dans votre tête, et dans la façon dont vous allez vous pitcher. Un freelance qui fait tout, c’est comme un restaurant avec une carte en 6 langues, et 50 plats. Il va tout faire, mais mal. N’ayez pas peur d’être spécifique, d’avoir une expertise et de vous y consacrer à fond !

Voici quelques questions qui peuvent vous aider à avancer sur votre offre de services :

  • Quelles sont les compétences que vous avez acquises dans vos expériences précédentes ? Votre expérience doit justifier ce que vous proposerez demain et remplacer les témoignages clients jusqu’à ce que vous ayez de véritables clients satisfaits.
  • Qu’est-ce qui vous plairait de faire pendant les 5 prochaines années ? S'il y a un décalage entre ce que vous souhaitez proposer et ce que vous êtes d’ores et déjà capable d’offrir, suivez une formation, en ligne ou en présentiel.
  • Sur quel type de prestations pouvez-vous avoir le maximum d’impact et de valeur ? Votre impact c'est la garantie de pouvoir vendre vos services à un bon prix.
  • Comment est le marché ?

Se renseigner sur son marché

Outre la détermination et la motivation, pour devenir freelance et surtout réussir en tant que freelance, il faut être positionné sur le bon marché, avec la bonne proposition de valeur. Avez-vous des compétences que beaucoup d’autres personnes ont ? Ou au contraire, vos compétences sont-elles rares ?

Dans le premier cas, il sera difficile de fixer un TJM correct sur une place de marché de freelance. Vous pourrez en revanche pratiquer un TJM qui se rapproche de ce que vous aimeriez facturer grâce au bouche à oreille et à la recommandation de vos clients satisfaits. Dans le second cas, vous aurez le pouvoir de fixer vos propres règles plus aisément, au niveau des conditions de travail et également au niveau de votre tarification.

Définir son offre et son positionnement

Pour pouvoir capter une clientèle, il faut que votre offre soit en adéquation avec des besoins existants.

Plus votre positionnement est clair et spécifique, plus vous gagnerez en visibilité.

Choisir combien facturer fait partie de votre positionnement. On ne peut pas s’affranchir de la loi de l’offre et de la demande, donc vous serez contraints de vous adapter au marché sur lequel vous êtes présent(e). Choisissez également les modalités selon lesquelles vous désirez être réglé(e), au Taux Journalier Moyen (TJM) ou au forfait.

Découvrez notre ressource dédiée

💪 Devenir freelance, le guide complet

Formalités et démarches pour devenir freelance

Il existe plusieurs statuts freelance à votre disposition pour vous lancer :

  • Auto-entreprise (aussi appelée micro-entreprise)
  • Entreprise Individuelle (EI)
  • Portage salarial
  • SASU
  • EURL

Chacun de ces statuts va influer notamment sur:

  • Vos démarches administratives au quotidien (création de votre activité, comptabilité, assemblées générales, etc.)
  • Votre protection sociale, et notamment le régime de protection auquel vous êtes rattaché.
  • Vos possibilités d'emprunt à titre personnel
  • Vos frais et votre niveau de charges
Découvrez notre ressource dédiée

💪 Choisir son statut freelance

Avantages et inconvénients du statut de freelance

Travailler en freelance présente de nombreux avantages, et quelques inconvénients.

Freelance : les avantages

En tant que freelance, vous avez l’avantage d’être votre propre chef et de disposer de votre temps comme bon vous semble. Un tel mode de travail implique une certaine assiduité car vous serez seul(e) à bord pour fixer les règles et le cadre nécessaire à mener vos missions à bien.

  • Travailler quand vous le souhaitez
  • Travailler ou vous le souhaitez
  • Travailler avec qui vous souhaitez : c’est vous qui choisissez vos missions et vos clients
  • Choisir votre rémunération et la façon d’être réglé(e) : la rémunération d’un freelance sera plus importante

Les inconvénients d’être freelance

Il ne faut surtout pas se leurrer en croyant que tout est rose en tant que freelance. Bien que le freelance ait une certaine liberté, cette liberté a un prix :

  • Vous devez vous-même trouver des missions
  • Vous devez piloter votre trésorerie pour éviter les trous d’air
  • Vous n’aurez pas ou pas de couverture sociale ni de chômage (sauf dans le cas du portage salarial, qui offre la même couverture sociale qu’un employé)
  • Vous devez vous-même vous imposer votre rythme et votre propre rigueur
  • Vous devrez tenir une comptabilité, et réaliser les déclarations et formalités juridiques (encore une fois, cela ne concerne pas le portage salarial).
  • Selon le statut de freelance que vous choisissez, vous serez soumis au paiement des charges sociales.

Combien facturer en freelance ?

Le montant à facturer doit être décidé en rapport avec votre expérience dans le domaine général, mais aussi votre séniorité dans le service spécifiquement demandé. Le niveau de facturation à choisir devra également être aligné sur le marché.

Vous ne pourrez ainsi pas coûter deux fois plus qu’un autre freelance avec le même profil que vous. Le montant que vous allez fixer pourra être majoré si vos avis visibles sur internet sont excellents.

Vous trouverez sur Malt un baromètre des tarifs de freelance pour vous aider à identifier le bon tarif.

Découvrez notre ressource dédiée

💪 Calculer et fixer son TJM freelance

Trouver ses missions de freelance

Dans l’imaginaire collectif, décrocher ses premières missions freelance s'apparente à un véritable parcours du combattant.

Mais en réalité, ce n'est pas si compliqué… Il existe des dizaines de plateformes de missions pour les freelances. Ces plateformes vous permettent de mettre le pied à l’étrier si vous n’avez pas encore de réseau, ou de mission programmée.

Elles vous permettent également de vous constituer un pool de clients récurrents, et pour les meilleurs d’entre vous, de générer de nombreux témoignages de clients heureux de votre collaboration. Et ça, ça vaut de l’or.

Être freelance, c’est aussi manager les trous d’air, en gardant de l’argent de côté pour palier à un mois sans mission. Être freelance, c’est aussi continuellement se former. Comme on le dit souvent, « on ne finit jamais d’apprendre ». Plus des 78 % des freelances commencent leur apprentissage pendant la pratique. Autrement dit, ils se forment sur le tas.

Pour trouver des missions, voici quelques astuces :

  • Prospecter dans votre réseau personnel : vos anciens employeurs pourraient être ravis de continuer à collaborer avec vous dans de nouvelles conditions
  • Prospecter dans le réseau de votre réseau, via Linkedin
  • Le bouche-à-oreille est un excellent moyen d’avoir des clients réguliers
  • Travailler votre pitch et votre visibilité en ligne : page récapitulative personnelle, profil Linkedin
  • Être présent dans les réseaux et cercles d’influence
  • Vous inscrire sur les plateformes de mission ou les marketplaces : Malt, Talent.io, Crème de la crème… Il y en a des tonnes, certaines sont spécialisées, d’autres généralistes.
Découvrez notre ressource dédiée

💪 Le guide ultime pour décrocher ses premières missions

Liens ressources : aller plus loin sur le portage

Quelque soit votre profil, Jump vous accompagne pour faire le grand saut !