Trouver ses premiers clients en tant que freelance

September 30, 2022

Grégoire d'Aboville est responsable marketing chez Jump

Grégoire d'Aboville
Grégoire d'Aboville

Grégoire d'Aboville est responsable marketing chez Jump

September 30, 2022
Au programme
Livre blanc
Comment choisir son statut freelance
Téléchargez le guide complet des statuts de freelance selon ce qui vous importe le plus : protection sociale, accès au logement, charge administrative, coût…
Télécharger

Pas de client, pas de freelancing.


C’est aussi simple que ça.


Et c’est parfois difficile à vivre quand on vient de se lancer et qu’on ne sait pas par où commencer.

Où trouver des missions de freelance ? Quelles sont les plateformes de freelance qui marchent ? Comment convaincre ses premiers prospects ?


Dans cet article, nous allons justement vous partager quelques étapes simples à suivre pour décrocher vos premières missions freelance et faire décoller votre activité.

Comment préparer le terrain pour décrocher ses premières missions

Avant de vous lancer, nous vous recommandons deux étapes préliminaires : la création d’un portfolio et le partage de contenu.


Ces deux étapes vous serviront à préparer votre phase de démarchage et la recherche des missions.

Préparez un portfolio qualitatif

Un client choisit rarement un freelance au hasard.


Elle ou il va aller chercher une personne qui a déjà fait la preuve de sa compétence.


Pour cela, il va notamment se fier à :

  • Vos avis si vous en avez ;
  • Votre expérience professionnelle (notamment si vous avez travaillé pour des sociétés connues) ;
  • Votre historique avec lui si vous en avez un (par exemple si vous avez déjà travaillé ensemble) ;


A cette étape, il est clé de pouvoir partager un portfolio. Ce document va vous servir de CV et va lui permettre de jauger vos compétences.


Concrètement, votre portfolio devra détailler vos expériences et les résultats que vous avez obtenus dans le passé. Il pourra aussi servir à partager vos méthodes de travail et votre philosophie pour rassurer le client.


Pour le format, plusieurs pistes sont possibles.


Vous pouvez par exemple créer un site web qui présente vos réalisations. C’est par exemple ce qu’a fait Clotilde, designer freelance.


Vous pouvez également partager votre portfolio sous la forme d’un document PDF. C’est l’option qu’a retenue Marion Kohler pour présenter son expérience :


Selon votre métier, vous pouvez également créer un profil sur un site spécialisé. Il en existe plusieurs selon votre activité :

  • Github pour les développeurs et profils techniques
  • Dribble et Behance pour les profils créatifs
  • etc.


Et dans la réalité, comment ça se traduit ?

Voici le retour d’expérience de Charlo Allizard quand il s’est lancé en tant que webdesigner :

Première étape : mon responsable d’alternance monte son cabinet de conseil. Il sait que je geek. Deuxième étape : je lui réalise son site. Troisième étape : je me sers du client 1 pour convaincre mon oncle de refaire le site de son agence de graphisme. Quatrième étape : je me sers de ces deux premières références pour alimenter le bouche à oreille.

Imposez votre expertise

En parallèle de votre portfolio, vous pouvez également travailler sur du contenu qui prouve votre expertise. C’est particulièrement utile si vous débutez et que vous n’avez pas encore un portfolio très fourni.


Ce contenu viendra remplacer le portfolio si vous n’en avez pas ou viendra le renforcer si vous en avez un. Et il vous permettra également de toucher de nouveaux prospects potentiels.


Mais sous quelle forme partager ce contenu ?


Il existe plusieurs options…


Vous pouvez jouer la carte des réseaux sociaux. C’est par exemple ce qu’a fait Thibault Louis. Copywriter freelance, il a publié plusieurs posts par jour pendant plusieurs mois jusqu’à atteindre 42 000 abonnés et s’imposer comme une référence dans son domaine. 

Un aperçu du profil Linkedin de Thibault
Une capture du profil Linkedin de Thibault


Vous pouvez également créer votre propre blog ou chaîne Youtube. C’est le cas par exemple de Guillaume Guersan, freelance SEO. Il a créé son propre site (guersanguillaume.com). Celui-ci lui permet de prouver qu’il est bon dans son domaine (son site génère 5 000 visites SEO par mois) et en même temps de se faire connaître de prospects potentiels en proposant du contenu positionné sur les thématiques SEO.

Capture d'écran du site de Guillaume Guersan
Capture d'écran du site de Guillaume Guersan


Si vous n’avez pas le temps pour un blog, vous pouvez toujours écrire des articles Medium. La plateforme permet de bénéficier d’un bon référencement et d’un potentiel de viralité. Octave, le fondateur de la société Datakudo l’a bien compris. Pour trouver des prospects, il a écrit un article complet sur une thématique qui parle à ses prospects :

Capture d'écran de l'article d'Octave


Toujours si vous manquez de temps, vous pouvez tenter de vous faire inviter sur un podcast ou sur une émission Youtube. L’invitation en elle-même sur l’émission servira de cachet pour prouver votre talent (surtout si elle attire une forte audience), tout en vous présentant à de nombreux clients potentiels. A vous de trouver le bon podcast/la bonne émission qui corresponde à votre domaine d’activité.


Enfin, il reste une dernière option qui peut vous inscrire en tant qu’expert : la publication d’un livre. C’est par exemple comme ça que Stéphane, expert marketing, a pu convaincre ses premiers clients. Depuis il publie un livre tous les deux ans en moyenne.

Un aperçu des livres que Stéphane a publié pour trouver ses premiers clients.
Un aperçu des livres qui ont permis à Stéphane de convaincre ses clients de le suivre.


Comment trouver et convaincre ses premiers clients

Votre portfolio est prêt ? Vous avez créé du contenu d’expert ?

On peut maintenant passer à la suite.


Pour se faire une idée claire sur les méthodes qui marchent, on a sollicité l’avis de notre réseau sur Linkedin. Et les résultats parlent d’eux-même : il n’existe pas de méthode miracle pour trouver ses premiers clients.


Nous vous recommandons donc d’essayer plusieurs options en parallèle.


Voyons lesquelles.


Créez un profil sur les plateformes freelance

La première option, et la plus simple pour trouver des offres de mission freelance, c’est de s’inscrire sur les plateformes de mise en relation entre freelances et clients.


Cela ne vous coûte que le temps que vous prendrez à créer votre profil et vous saurez rapidement si ça marche.


Pour choisir la bonne plateforme, nous vous conseillons de regarder deux éléments :

  • Les spécialités présentes sur la plateforme (autrement dit, est-ce que vous avez des chances de trouver des clients dessus avec votre activité) ;
  • Le nombre de clients et/ou de freelances revendiqués. En règle générale, plus la plateforme attire de trafic, plus vous aurez de facilité à trouver une mission.


Pour vous aider à trouver la bonne plateforme, voici quelques-unes des plus connues :

Plateforme Spécialité
Malt Généraliste
Plus gros acteur du marché français
Beaucoup de clients CAC40
Crème de la Crème Généraliste
Sélectif sur les freelances acceptés
Acracy Profils créatifs (design, com, marketing)
Modèle proche d’une agence
Cherry Pick Profils tech
Missions long terme
Le Gratin Profils tech
4 ans d’expérience requis pour s’inscrire
Talent.io Profils tech
Propose aussi des CDI, stages, alternances
Experconnect Profils industrie/Profils senior
FreelanceRepublik Profils tech et produit


Optimisez votre profil

Créer un profil, c’est bien. Mais ça ne suffit pas.


Soignez-le pour avoir de vraies chances de décrocher des missions.


Voici quelques conseils que nous ont partagé des freelances de notre réseau :

  • Ajoutez une photo de profil de qualité professionnelle. Si possible, regardez droit vers l’objectif pour la rendre plus engageante.
  • Sélectionnez bien les catégories dans lesquelles vous vous inscrivez.
  • Utilisez les bons mots-clés dans votre titre et votre description. Ceux-ci doivent vous assurer de remonter dans les résultats de recherche sur les mots-clés que tapent vos clients.
  • Si la plateforme le permet, sollicitez des recommandations d’anciens clients ou collègues à rajouter sur votre profil.
  • Si vous en avez la possibilité, rajoutez un portfolio et/ou des liens vers vos créations existantes.
  • Si vous avez des certifications ou avez suivi des formations diplomantes reconnues, mentionnez-les, elles contribueront à rassurer vos clients potentiels.


Plus spécifiquement pour Malt :


Une fois que vous avez fait l’exercice, comparez votre profil à celui des freelances qui apparaissent au sommet des résultats de recherche et ajustez votre profil en fonction.


Et puis, dernier point important : assurez-vous de répondre rapidement aux premières sollicitations que vous recevez sur la plateforme. La plupart de ces dernières utilisent la réactivité comme critère de mise en avant des profils.


Vous chercher un bon exemple ? Consultez le profil de Gabriel sur Malt. Il coche toutes les cases !


Un aperçu du profil de Gabriel sur Malt


Mobilisez votre réseau


Selon une étude publiée par Malt en 2021, 74% des freelances trouvent leurs clients au sein de leur réseau professionnel.


Aperçu de l'étude Malt portant sur les moyens qu'utilisent les freelances pour décrocher leurs missions


Et le réseau, ça se travaille !


Pour arriver à le mobiliser, nous vous conseillons 4 méthodes.


Méthode 1 : Le post Linkedin

La méthode est simple : vous préparez un article qui annonce à votre réseau votre lancement en tant que freelance.


Voici par exemple celui de Juliette qui s’est lancée en tant que community manager freelance.

aperçu d'un post Linkedin que Juliette a utilisé pour trouver ses premiers clients


Méthode 2 : L’e-mail d’annonce


Vous pouvez également relayer la nouvelle par e-mail.


Pour récupérer les e-mails de vos contacts professionnels, rien de mieux que Linkedin !

Pour y récupérer les e-mails de vos relations, vous pouvez utiliser ce hack (article en anglais).


Une fois que votre base e-mail est prête, vous pouvez envoyer votre email. Voici un exemple qu’on vous propose :

Hello {Prénom},

Après X années chez XX en tant que {{votre métier}}, j’ai décidé de sauter le pas !

Je me lance en freelance.

Bref, si tu as des besoins, voici les prestations que je propose :

  • Prestation 1
  • Prestation 2
  • Prestation 3

Et voici mon portfolio {{lien vers votre portfolio}}.

Au passage, si t’as du temps dans les jours qui viennent, je suis partant pour un café ou un petit appel pour échanger des nouvelles.


{{Votre signature}}


Et pour l’envoyer, vous pouvez utiliser YAMM qui permet d’envoyer 50 e-mails personnalisés par jour gratuitement (site en anglais)

Méthode 3 : Les événements physiques

La troisième méthode, ce sont les rencontres physiques.


Vous pouvez par exemple rechercher sur Meetup les événements liés à votre activité et vous y rendre pour réseauter.


Vous pouvez aussi vous installer dans un coworking pour rencontrer d’autres freelances et, qui sait, profiter de leur réseau. C’est par exemple comme ça que Marion, consultante en stratégie marketing freelance, a trouvé ses premiers clients.


Prospectez

Si ces actions ne suffisent pas, n’hésitez pas à prospecter.


C’est comme ça que Victoria Debargue, rédactrice web freelance, a décroché ses premières missions :

“Pour la prospection, j'ai testé e-mail et LinkedIn. Le taux de retour et de conversion était nettement plus élevé par LinkedIn, car le réseau et l'approche sont aussi plus personnels. Et je referais carrément la même chose, sur ces différents canaux d'acquisition ! Je conseille d'ailleurs à tous les freelances de tester différentes stratégies, pour ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.”


Et pour le contenu et la méthode, on vous recommande le guide de prospection de La Boîte Numérique. Il est complet et pratique.


Sollicitez les cabinets de conseil et les ESN

Vous n’avez sans doute pas choisi de vous lancer en freelance pour retourner en cabinet ou en ESN.


Mais, ces entreprises peuvent vous aider à vous lancer au démarrage en vous proposant des missions.


C’est par exemple la stratégie qu’a suivi ce freelance (témoignage capturé sur Freelance-Info) :


Pour que vos discussions avec les cabinets portent leurs fruits, soyez clairs dès le début avec vos interlocuteurs sur le type de missions que vous recherchez, votre disponibilité, vos tarifs, etc. Plus vous êtes transparents et précis, plus la communication sera fluide.


Conclusion

Pour conclure, il n’y a malheureusement pas de méthode universelle pour trouver ses premiers clients.


Restez ouvert à toutes les opportunités et n’hésitez pas à tester plusieurs méthodes en parallèle.


Et si vous continuez de bloquer, n’hésitez pas à solliciter sur Linkedin des freelances qui ont un profil proche du vôtre pour solliciter des conseils.