Tout sur le portage salarial pour les graphistes indépendants

Par
Kézia Varde
Aug 3, 2022

Kézia Varde est diplômée d'un Master II en droit des affaires et spécialisée dans l'accompagnement des indépendants.

Par
Kézia Varde
Aug 3, 2022

Kézia Varde est diplômée d'un Master II en droit des affaires et spécialisée dans l'accompagnement des indépendants.

Simulez votre salaire 💰

99€ /mois, tout compris, forcément ça fait une grande différence sur votre fiche de paie. 

Faire une simulation

42 milliards de dollars. C’est ce que représente le marché mondial du design graphique en 2022 selon une étude Ibisworld. 

Si vous êtes graphiste et que vous souhaitez lancer ou développer fortement votre activité pour répondre aux besoins grandissants des entreprises, vous vous interrogez sans doute sur les différents statuts qui s’offrent à vous. Parmi les nombreux statuts d’indépendants, le fonctionnement du portage salarial est souvent le moins connu, bien que très adapté à une activité de graphiste freelance. 

Missions, salaire, avantages et démarches, dans cet article, nous vous détaillons tous les éléments à connaitre pour vous lancer en portage salarial en tant que graphiste. 

C’est quoi un graphiste en portage salarial ?

Tout d’abord, commençons par définir les bases de cet article : qu’est-ce qu’un graphiste en portage salarial ? Quelles sont ses missions, les compétences nécessaires et à quel salaire peut-il prétendre ?

Quelles sont les missions d’un graphiste en portage ? 

À travers ses missions, le graphiste va devoir retranscrire le message que souhaite relayer son client grâce à la création de visuels de tous types : vous pouvez être amené à travailler sur différents types de supports digitaux ou papier. En fonction des missions, vous aurez également besoin de créer différents visuels tels que des logos ou des sites web. 

Les missions peuvent donc largement varier en fonction des attentes et besoins de vos clients ou des secteurs dans lesquels ils évoluent. 

Durant sa mission, le graphiste va devoir : 

  • Analyser la demande de son client pour saisir ses attentes afin de créer le visuel le plus adapté à son besoin. 
  • Définir une charte graphique, ici, le graphiste définit les normes graphiques qu’il utilisera dans le visuel comme la palette de couleurs, la typographie, la mise en forme ou encore le logo. 
  • Créer une identité visuelle, le graphiste va pouvoir la concevoir grâce à la charte graphique qu’il a défini au préalable. Cette identité visuelle est l’élément qui va permettre à son client d’être reconnu, c’est la carte d’identité graphique de son client. 
  • Contrôler le rendu final du visuel, soit garantir l’impression si la mission a été réalisée sur un support papier, soit garantir le rendu web pour les supports digitaux.
Le graphiste freelance et youtubeur Balo montre ses sources d'inspirations sur Dribble et Behance pour construire l'identité visuelle de ses clients.
Capture d'écran d'une vidéo du youtubeur Balo, graphiste freelance

En tant que graphiste en portage salarial, vous êtes seul en charge de l’ensemble de ces tâches, et prenez les décisions nécessaires à la bonne réalisation de la mission. Même si vous êtes titulaire d’un CDI, vous restez à la fois chef de projet et exécutant sur l’ensemble de votre mission, puisque la société de portage n’a pas de droit de regard sur son exécution. 

Voyons maintenant les compétences qui vous seront utiles pour réaliser ces missions en portage. 

Quelles sont les compétences d’un graphiste ?

Pour effectuer le métier de graphiste, vous allez devoir faire appel aussi bien à des compétences techniques qu’à des qualités humaines. 

Tout d’abord, pour pouvoir réaliser des visuels lors de vos missions, sachez qu’une parfaite maitrise des logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur) tels que InDesign, Illustrator et Photoshop est indispensable.  

À ces compétences techniques, vont devoir s’ajouter certaines qualités humaines. Vous devrez donc être :  

  • À l’écoute : pour comprendre au mieux les attentes de vos clients. Lorsque vous êtes en portage, vous vous occupez toujours vous-même des contacts avec vos clients, ce qui rend une bonne capacité d’écoute primordiale. 
  • Créatif : pour pouvoir proposer divers visuels à vos clients et vous adapter à leurs envies. Plus vous aurez de créativité et plus vous pourrez créer des visuels différents.
  • Organisé : même si vous êtes en portage et que votre société de portage salarial  s’occupe de vos démarches administratives, vous allez devoir gérer vous-même toute la partie commerciale de votre activité, aussi bien vos missions que le relationnel avec vos clients.
  • Commercial : lorsque vous êtes en portage, vous avez la liberté de trouver vous-même vos clients, ce qui suppose également de réaliser un travail de communication et de prospection pour trouver facilement des missions. 

Maintenant que vous maitrisez tous ces éléments, intéressons-nous au salaire que vous allez pouvoir percevoir en étant graphiste en portage salarial.  

Quel est le salaire d’un graphiste en portage salarial ? 

En étant graphiste indépendant, vous allez définir et fixer vous-même les tarifs des différentes prestations que vous proposez, on parle généralement de taux journalier moyen (TJM).  

Pour déterminer votre salaire, vous devez tenir compte : 

  • Des compétences dont vous allez vous servir pour réaliser vos missions, plus ces compétences sont spécifiques et rares et plus vous pourrez les valoriser ; 
  • Des clients pour lesquels vous allez effectuer la mission ;  
  • Du type de mission que vous allez réaliser ; 
  • De votre expérience dans le graphisme : vous ne facturerez pas pareil si vous venez de vous lancer ou si vous avez déjà de nombreuses missions à votre actif. 
  • Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte les frais que vous devez engager pour votre activité : les outils de graphisme à renouveler régulièrement, les abonnements aux logiciels de PAO et les formations sont autant de facteurs que vous devez prendre en compte lorsque vous fixez votre TJM. 

Des plateformes telles que Malt vous proposent des grilles tarifaires pour vous donner un ordre d’idée des tarifs qui se pratiquent sur le marché des graphistes. 

TJM de graphistes indépendants du baromètre Malt
Capture d’écran du baromètre Malt pour les graphistes.

Mais n’oubliez pas qu’en étant graphiste en portage salarial, vous allez également devoir prendre en compte dans vos calculs des éléments qui sont propres au portage. 

Ainsi, au titre de votre protection sociale vous allez devoir tenir compte : 

  • Des frais de portage, ces frais peuvent prendre la forme d’un abonnement ou ils peuvent correspondre à un pourcentage de votre chiffre d’affaires (généralement entre 3% et 12%) ; 
  • Des cotisations sociales, celles-ci s’élèvent en moyenne à 45% du chiffre d’affaires ; 

Notez aussi qu'en étant graphiste en portage, vous n’allez pas pouvoir facturer en dessous d’un certain TJM, en général ce TJM minimum dépend de votre séniorité et tourne autour de 300€ pour respecter le salaire minimum conventionnel. 

Pour vous aider à vous situer sur le marché, vous pouvez aussi consulter des profils similaires au vôtre. Cela pourra vous donner une première idée des tarifs pratiqués et vous n’aurez qu'à adapter selon votre situation. 

À présent, vous possédez les éléments clés de ce métier. Voyons maintenant ce que cela implique concrètement pour vous d’être graphiste en portage salarial et en quoi ce statut est différent d’un statut classique de freelance.  

Quels sont les avantages du portage salarial pour un graphiste ?

Pour comprendre les avantages du portage salarial pour votre activité de graphiste, il est déjà important de comprendre comment fonctionne le portage salarial et comment ce statut se distingue des autres statuts d’indépendant. 

Quel est le fonctionnement du portage salarial pour les graphistes ? 

En vous lançant en tant que graphiste en portage, vous allez vous retrouver dans une relation tripartite : vous, votre société de portage salariale et vos clients.

Vous allez d’une part être lié à votre entreprise de portage par un contrat de travail, généralement un CDI, mais vous allez également être lié à vos clients par un contrat commercial de prestation. 

Concrètement, voici les étapes de votre aventure de graphiste en portage salarial : 

  1. Vous trouvez une mission de graphiste freelance qui vous plait et que vous souhaitez réaliser en tant que salarié porté ;
  2. Vous choisissez la société de portage salarial qui correspond à vos attentes et vous concluez un CDI avec cette société ; 
  3. Vous signez un contrat commercial avec votre client pour formaliser les conditions de la mission avec lui. 
  4. Vous réalisez la mission dans les conditions négociées avec votre client. 
  5. Vous facturez votre client via la société de portage, qui collecte alors le montant de la prestation pour vous la reverser à la fin du mois sur un bulletin de paie après paiement des cotisations sociales et autres formalités auprès des organismes sociaux. 

Le fait d’obtenir le versement de votre rémunération via un bulletin de salaire vous permet de bénéficier des mêmes avantages sociaux qu’un salarié classique. Ce qu’aucun autre statut juridique ne vous permet d’obtenir. 

Rentrons en détail dans les avantages que la réalisation de vos missions de graphistes en portage peuvent vous apporter. 

Pourquoi le portage salarial est particulièrement adapté au métier de graphiste ?

La simplicité administrative

Être graphiste en portage salarial comprend de nombreux avantages. L’un des point forts du portage est sa simplicité administrative. 

En tant que créatif, vous avez besoin de consacrer du temps à la création de vos livrables mais pas que. Votre processus créatif ne repose pas uniquement sur la réalisation de visuels mais comprend aussi toute une phase de réflexion créative.

Le portage salarial vous permet de bénéficier d’une grande simplicité administrative aussi bien lors du lancement de votre activité de graphiste que dans vos démarches liées à votre activité. 

La mise en place de votre statut de graphiste en portage salarial est facile et très rapide à faire. Contrairement aux autres statuts, vous n’avez pas besoin de créer de société, il vous suffit seulement de signer un contrat avec votre société de portage. En 24 à 48h, votre statut peut être mis en place et vous pouvez commencer à créer pour vos clients !   

Une fois votre CDI de graphiste en portage et votre première mission signés, vous n’aurez pas besoin de gérer toute la partie administrative de votre activité, votre société de portage s’en occupe pour vous. 

Votre société de portage se charge d’envoyer et récupérer les paiements auprès de vos clients. Elle se charge aussi de vos déclarations, du paiement de vos cotisations ainsi que toutes les autres démarches administratives, légales et comptables attachées à votre activité.

La liberté d’un indépendant

Le deuxième avantage que nous pouvons citer : la possibilité d’allier la liberté d’un indépendant dans votre activité de graphiste tout en conservant le même niveau de protection qu’un salarié.

En travaillant dans une entreprise, pour un directeur artistique ou pour un responsable de communication, il peut arriver que vous vous retrouviez face à des missions qui ne vous correspondent pas et que vous soyez soumis à trop de contraintes. 

Le portage salarial vous apporte une grande autonomie dans votre travail avec sa liberté et sa flexibilité. 

Vous allez ainsi pouvoir organiser votre activité comme vous le voulez : 

  • Vous cherchez vous-même vos missions ;
  • Vous choisissez vos missions, si un potentiel client fait appel à vos prestations de graphiste pour un projet, mais que ce projet ne vous correspond pas, vous êtes libre de ne pas le réaliser et de refuser la mission ;
  • Vous gérez vous-même vos horaires de travail ; 
  • Vous fixez vos tarifs et vous négociez les rémunérations liées à vos prestations.

En étant graphiste en portage salarial, vous êtes lié à votre société de portage par un contrat de travail, mais vous restez votre propre patron, vous seul allez organiser et gérer votre activité. 

La protection d’un salarié 

Les graphistes salariés peuvent bénéficier des atouts liés à un CDI, mais le portage salarial, vous donne aussi cette possibilité. 

Le portage salarial vous donne accès à la même protection qu’un salarié en CDI dans une entreprise. 

En tant que salarié porté, vous allez avoir accès à une assurance maladie, à une assurance chômage, à une mutuelle, vous avez accès aux mêmes droits qu’un salarié classique. 

En étant graphiste porté : 

  • Vous allez cotiser à l’assurance chômage pendant votre activité, contrairement aux autres statuts juridiques qui vous donnent accès à une protection moindre ; 
  • Vous allez cotiser à la retraite et être rattaché à la même caisse de retraite que les salariés classiques ; 
  • Vous allez avoir une protection totale en ce qui concerne la santé (assurance maladie, mutuelle et prévoyance santé) 
  • Et vous serez systématiquement couvert par une assurance responsabilité civile pro. 

Vous avez maintenant un aperçu des avantages auxquels vous aurez accès en étant graphiste via une société de portage salarial.
Prêt à vous lancer ? Voici les grandes étapes qui vont vous permettre de démarrer correctement votre activité. 

Comment lancer son activité de graphiste en portage salarial ?

Le lancement d’une activité n’est pas toujours chose facile. Il peut parfois être compliqué de savoir par où commencer… faut-il d’abord signer son CDI pour chercher des missions ou au contraire trouver des missions pour pouvoir signer son CDI ? 

Spoiler alert : 

  • commencez par trouver vos premiers clients, et 
  • signez votre CDI dès que votre première mission se concrétise. 

Trouver ses premiers clients 

Avant d’entrer en contact avec une société de portage salarial, nous vous conseillons dans un premier temps de chercher vos clients. Pour cela, vous pouvez :

  • Faire appel à votre réseau professionnel ; ou
  • Passer par des plateformes de freelancing. 

Utiliser son réseau professionnel

Le premier moyen de trouver vos premiers clients est de faire appel à votre réseau professionnel : c’est le moment de consolider et d’activer votre réseau Linkedin. 

 Renseignez sur votre profil les prestations que vous effectuez en tant que graphiste et n’hésitez pas à publier un post avec une de vos réalisations pour faire parler de vous et ainsi vous faire remarquer par de potentiels clients. 

Bien sûr, il est important de vous rendre visible sur Linkedin : n’oubliez pas de mettre un lien vers votre portfolio dans votre présentation mais ne vous arrêtez pas là. Vous pouvez aussi poster des articles ou des posts réguliers qui répondent aux problématiques de vos clients cibles. Le but n’est pas uniquement de leur présenter votre travail, mais également de leur donner un avant-goût de votre démarche créative et de vos insights en tant qu’expert de votre secteur. 

Exemple d'un profil Linkedin pour trouver ses clients en tant que graphiste en portage
Capture d’écran du profil LinkedIn d’une graphiste indépendante

Faire appel à votre réseau est une première alternative, mais vous pouvez aussi trouver vos clients sur des plateformes de freelancing. 

Utiliser des plateformes de freelancing 

Passer par des plateformes de freelancing est un autre moyen qui va vous permettre de trouver plus facilement vos premiers clients. Il vous suffit de vous inscrire sur ces plateformes. Une fois votre inscription faite, de futurs clients pourront vous trouver et faire appel à vos services.   

Parmi ces plateformes, vous pouvez vous rendre sur : 

  • Creads, c’est la plateforme spécialisée dans la création de contenus pour les  marques les plus importantes du marché français ; 
  • Crème de la crème, c’est une plateforme généraliste qui est notamment destinée aux profils seniors ; 
  • Malt, c’est l’une des plateformes généralistes les plus grosses de France ; 
Plateforme de missions pour graphiste freelance en portage salarial
Capture d’écran de la homepage du site Creads

Vous avez trouvé votre premier client, il est temps pour vous de contacter une société de portage.    

Signer son contrat avec une société de portage salarial 

Maintenant que vous avez trouvé votre premier client, vous pouvez contacter une société de portage pour signer votre contrat de travail. 

Dans un premier temps, votre société de portage vous demandera divers documents pour pouvoir élaborer votre contrat de travail et une fois celui-ci préparé, il ne vous restera qu’à le  signer. 

Une fois votre contrat de travail signé, vous allez à présent pouvoir signer vos contrats commerciaux pour vos prestations de graphiste auprès de vos premiers clients. La règle est simple : une mission = un contrat commercial… et c’est tout ! Plus besoin de vous préoccuper du reste de l’administratif. Vous n’avez plus qu’à créer. 

Désormais, vous en êtes convaincu, le portage salarial est fait pour vous et vous voulez exercer votre activité de graphiste en portage. Il ne reste plus qu’à vous lancer !