Comment trouver des missions en portage salarial ?

Par
Marion Cluptil
Sep 28, 2022

Ex-juriste, Marion est Diplômée d'un Master en droit - Rédactrice web SEO et Content strategist depuis plus de 3 ans.

Par
Marion Cluptil
Sep 28, 2022

Ex-juriste, Marion est Diplômée d'un Master en droit - Rédactrice web SEO et Content strategist depuis plus de 3 ans.

Quand on s’informe sur comment devenir freelance en portage salarial, un point important ne doit pas être négligé : la recherche de missions en portage salarial.

En effet, le salarié porté doit trouver ses propres clients. 

Alors comment trouver des missions en portage salarial ? Quels leviers actionner pour prospecter efficacement en portage salarial ? Voici tous nos conseils.

Qui doit trouver les missions en portage ?

Quand on se lance en portage salarial, il est important de bien comprendre le fonctionnement de la relation tripartite entre la société de portage salarial, le salarié porté et le client final. Ainsi, en portage salarial, savoir qui trouve les missions pour le freelance est une question essentielle. Or, en la matière, le principe d’autonomie du salarié porté prime. Prospecter fait même partie de ses obligations.

Le principe d’autonomie du salarié porté 

Le portage salarial est un statut original puisqu’il mêle les caractéristiques du travail en tant qu’indépendant avec les avantages du salariat tels que :

  • la stabilité financière, notamment du fait de l’existence d’un contrat de travail et de la fourniture de bulletins de paie ;
  • la simplicité de la gestion administrative car c’est la société de portage qui s’occupe de la facturation des prestations, de l’encaissement du chiffre d’affaires et du versement du salaire du salarié porté après paiement des cotisations sociales ;
  • la protection sociale, qui est la même que pour un salarié classique (Sécurité sociale, chômage et retraite) ;
  • la facilité d’emprunter pour acheter un bien immobilier.

Toutefois, ce qui distingue le portage salarial d'un employeur classique ou d’une agence d’intérim, c’est que la société de portage n’a pas à fournir des missions à ses salariés portés comme le précise l’article L1254-2 III du Code du travail. Ces derniers jouissent d’une parfaite autonomie dans leur travail.

Le salarié porté est libre de choisir :

  • son lieu de travail ;
  • ses horaires de travail ;
  • les moyens qu’il souhaite utiliser pour réaliser ses missions (outils, matériels, etc) ;
  • les clients avec lesquels il collabore ;
  • le type de mission qu’il souhaite réaliser.

Le principe de l’autonomie du salarié porté est donc un élément central du portage salarial. Dès lors, il appartient au salarié porté de trouver ses propres missions en portage salarial.

L’obligation de prospection du salarié porté

Le salarié porté a même l’obligation théorique d’effectuer des campagnes de prospection commerciale, afin de trouver de nouvelles missions en portage salarial.

En effet, la convention collective de branche des salariés en portage salarial du 22 mars 2017 prévoit la possibilité pour la société de portage salarial de licencier pour motif personnel le salarié porté qui n’aurait pas eu de mission pendant plus d’un mois. Le motif réel et sérieux exigé par le Code du travail pour décider d’un tel licenciement serait alors justifié par le non-respect de la condition essentielle d’autonomie par le salarié porté.

Cependant, dans les faits, rares sont les sociétés de portage qui appliquent cette sanction.

Bon à savoir : En portage salarial, vous devez avoir pour clients des entreprises. Vous ne pouvez pas exercer une activité de services à la personne en vertu de l’article L.7231-1 du Code du travail.

Par où commencer pour optimiser sa recherche de mission en portage ?

En portage salarial, trouver des missions implique d’avoir bien pensé son projet professionnel. Pour cela, plusieurs étapes sont à respecter :

  1. définir sa cible ;
  2. peaufiner son offre ;
  3. se rendre visible et démarcher ses premiers clients.

Étape 1 : Définir sa cible 

La première chose à faire pour trouver des clients en tant que freelance en portage salarial, c’est de définir précisément votre cible. Il s’agit de dresser le portrait de votre client idéal, aussi appelé persona.

L’objectif est d’avoir une représentation très concrète du type de personnes ou d’entreprises avec qui vous souhaitez collaborer et à qui vos offres vont s’adresser.

Cela implique notamment de recueillir des données démographiques comme l’âge, le domicile, le lieu de travail, le niveau de revenus, la situation familiale, etc. Mais aussi, et surtout, des informations très spécifiques comme :

  • ses habitudes ;
  • ses envies ;
  • ses besoins ;
  • ses contraintes ;
  • ses principales problématiques ;
  • les solutions déjà essayées et qui n’ont pas fonctionné et pourquoi ;
  • la solution dont il rêve ;
  • etc.

Ce travail de définition de votre cible a un double avantage. D’une part, il vous permet de construire une offre pertinente qui répond vraiment aux attentes de votre cible. D’autre part, il vous permet d’avoir un message clair et une communication qui montre à votre cible que vous la comprenez, et que vous êtes la bonne personne pour la mission en question.

À la fin de cette étape, vous devez pouvoir formuler une cible claire qui précise :

  • Le type d’entreprise visée ;
  • Son secteur d’activité ;
  • Sa localisation géographique ;
  • Le problème auquel vous répondez dans le cadre de vos missions.

Prenons deux exemples :

  • Jérémy est développeur en portage salarial. Sa cible pourra se résumer de la façon suivante : “Mon client est une [PME] de [la tech] [située en France] qui a besoin d'aide pour [développer des applications mobiles].
  • Mounia est consultant en stratégie marketing. Sa cible type c’est : “[Un grand groupe] de [produits de grande consommation] [situé en Europe] qui a besoin d’aide pour [lancer un nouveau produit grand public].

modèle de cible

Étape 2 : Peaufiner son offre

Que vous cherchiez des missions en portage salarial en informatique, en marketing ou dans un tout autre domaine d’activité, vous devez élaborer une offre claire et pertinente.

Cela implique de déterminer votre positionnement. Pour y parvenir, faites une analyse de la concurrence présente sur votre marché en répondant notamment aux questions suivantes :

  • Qui sont mes concurrents ? 
  • À qui s’adresse leur offre ? 
  • Comment communiquent-ils dessus ? 
  • Que contient leur offre ? 
  • À quel prix ? 

Ensuite, vous allez pouvoir décider de là où vous souhaitez vous positionner, notamment en termes de gammes de prix.

Par ailleurs, vous devez définir votre proposition de valeur unique (PUV). Cela correspond à ce qui vous différencie de vos concurrents. C’est votre valeur ajoutée. C’est ce qui va vous permettre de vous démarquer et d’attirer votre clientèle cible.

Reprenons nos deux exemples précédents :

  • Jérémy s’est rendu compte que peu de développeurs avaient autant d’expérience que lui sur iOS. Il s’est également rendu compte qu’il pouvait s’appuyer sur un réseau d’indépendants qui peuvent l’aider dans le développement d’une application. Il a donc décidé de se positionner comme “le développeur expert qui peut vous accompagner dans votre projet d’application iOS de la conception à sa mise en ligne dans le store”.
  • Mounia quant à elle s’appuie sur 15 ans d’expérience en grande consommation et maîtrise particulièrement le secteur de l’hygiène. Elle se vend donc comme “l’experte de la grande consommation qui peut vous aider à réussir un lancement de produit de beauté ou d’hygiène.”

Enfin, en fonction de ces éléments et des informations recueillies sur votre clientèle cible, vous êtes en mesure de peaufiner votre offre pour créer une proposition cohérente tant d’un point de vue du contenu, que du prix.

Étape 3 : Se rendre visible et démarcher ses premiers clients

Une fois que votre offre est construite, il est temps d’en parler. Et pour obtenir des missions en portage plus rapidement, nous vous conseillons de mener deux stratégies en simultanée.

Tout d’abord, communiquer sur votre offre pour gagner en visibilité et faire venir à vous les clients. Pour cela de nombreux moyens sont à votre disposition : publicité, réseaux sociaux, e-mailing, etc.

En parallèle, mettez en place une stratégie de prospection commerciale, afin de proposer directement vos services à vos clients potentiels.

La combinaison de ces deux stratégies vous permettra d’avoir un vivier de prospects qualifiés à actionner dès qu’une place se libérera dans votre planning.

On vous en dit plus sur les différentes méthodes pour trouver des missions en portage salarial un peu plus loin. Mais avant de vous lancer dans les recherches, un élément doit impérativement être tiré au clair : votre TJM. 

Comment calculer votre TJM pour trouver des missions en portage ?

Une fois que vous avez défini votre cible et votre offre, il reste une étape clé : définir votre taux journalier mensuel, ou dit plus simplement, vos tarifs.

Pour calculer votre TJM, plusieurs critères sont donc à prendre en compte :

  • le TJM minimum à appliquer pour percevoir le salaire minimum obligatoire en portage salarial. Chez Jump, nous avons fixé ce minimum à 300€.
  • les frais de fonctionnement, c’est-à-dire toutes les dépenses nécessaires à la bonne exécution de vos missions (loyer, matériel, outils informatiques, etc.) ;
  • les charges sociales (environ 45 %) qui seront prélevées sur votre chiffre d’affaires avant versement sur votre compte bancaire ;
  • les frais de gestion de la société de portage salarial.

Sur ce dernier point, sachez que la majorité des sociétés de portage prélève entre 3 et 10 % de votre chiffre d’affaires en frais de gestion. Une grille tarifaire dégressive peut s’appliquer en fonction de votre niveau de chiffre d’affaires. À ces frais de gestion peuvent venir s’ajouter des frais annexes selon les options souscrites.

Chez Jump, nous avons choisi d’appliquer un abonnement mensuel de 99 € HT, et ce, quel que soit votre chiffre d’affaires, sans commission et sans frais variables.

Votre tarif est fixé ? Il est maintenant temps de passer à la recherche de missions.

Comment identifier des missions à effectuer en portage salarial ?

Si la plupart des missions freelance sont ouvertes aux salariés, en pratique nous vous recommandons de prêter attention à certains détails pour trouver des missions vraiment adaptées à votre statut de salarié porté.

Des missions où le client est ouvert au portage salarial

Démarrer une mission en portage salarial implique pour votre client de prendre le temps pour traiter les démarches administratives associées. Il s’agira notamment pour lui de consulter et valider le contrat commercial.

Si ces démarches sont habituellement très rapides, certains clients peuvent être réticents.

Quelques signes vous permettent d’identifier les clients ouverts au portage :

  • L’annonce de mission fait référence au portage salarial comme statut possible ;
  • Vous passez par une plateforme de freelancing (Malt, Talent.io, FreelanceRepublik, etc.) En effet, la plupart des plateformes de freelancing sont familières du portage salarial et acceptent de prendre en charge les démarches associées ;

Une annonce de mission de développeur informatique mentionnant la possibilité de l’effectuer en portage salarial

Des missions où le TJM est suffisamment élevé

Pour rappel, le code du travail prévoit un salaire minimum en portage salarial. Ce dernier se traduit par l’obligation de respecter un taux journalier moyen minimum.

Selon les sociétés de portage, ce minimum est habituellement compris entre 250 et 300€.

Pour trouver les missions adaptées, pensez simplement à mentionner un TJM adapté lors de vos recherches.

Aperçu des résultats de recherche sur Malt

Des missions suffisamment longues

Enfin, nous vous recommandons de viser des missions suffisamment longues.

En effet, il peut être frustrant de multiplier les contrats commerciaux et les interlocuteurs.

C’est vrai pour tout freelance, mais c’est particulièrement vrai pour les salariés portés qui doivent formaliser un peu plus la relation avec leurs clients.

Pour identifier la durée d’une mission, le plus simple reste de discuter du besoin avec le client et de jauger votre capacité à prolonger la mission dans le temps.

Comment trouver des missions en portage salarial ?

Il est possible de distinguer deux grandes catégories de leviers pour décrocher des missions en portage : 

  • les plateformes ;
  • la prospection ;

Voyons maintenant comment en tirer partie.

Les plateformes de missions freelance 

Les plateformes de freelancing sont un bon endroit pour démarrer votre recherche de missions.

En effet, elles permettent notamment :

  • De mettre en avant votre profil auprès de nombreux clients potentiels avec un effort réduit. Le plus souvent, l’inscription sur une plateforme prend une dizaine de minutes au plus. Une fois votre profil prêt, ce sont les clients qui vous contactent directement avec des offres de mission ;
  • De limiter les difficultés de négociation. Sur ces plateformes, vous annoncez vos tarifs à l’avance, ce qui limite les discussions sur vos prix.
  • De réduire votre charge administrative. La plupart de ces plateformes permettent d’émettre vos devis et vos factures directement depuis la plateforme.

Parmi les plateformes qui sont compatibles avec le portage salarial, on peut notamment citer :

  • Malt, plateforme généraliste ;
  • FreelanceRepublik spécialisée dans les missions informatiques ;
  • Talent.io qui propose des missions sur tous les métiers tech ;
  • Crème de la Crème qui s’adresse aux salariés portés les plus experts de leur domaine ;
  • Kicklox pour les missions d’ingénieur ;
  • Creads pour des missions de créatif (rédaction, design, etc.) ;
  • Experconnect pour les missions dans le secteur de l’industrie ;
  • Sixième Homme, pour les consultants en management, gestion et IT

Un aperçu du site FreelanceRepublik qui propose des missions en informatique

Les plateformes d’emploi

Le saviez-vous ? On peut aussi trouver des offres de missions en portage salarial sur les sites d’annonces d’emploi traditionnels. 

C’est le cas notamment sur Indeed ou en rentrant votre métier + portage salarial, vous pouvez trouver des missions proposées en portage.

C’est également le cas sur LinkedIn jobs où les offres de mission semblent plus nombreuses.

Un aperçu d’une recherche pour des missions marketing en portage salarial sur LinkedIn Jobs

Votre société de portage salarial

Pour compléter les offres présentes sur les plateformes, vous pouvez également vous adresser à votre entreprise de portage salarial.

Si légalement, une société de portage n’a pas le droit de proposer directement des missions à ses salariés portés, un grand nombre d’entre elles ont des partenariats avec des plateformes de freelance et des cabinets spécialisés en placement de freelances.

Chez Jump, nous avons par exemple mis en place une vingtaine de partenariats qui couvrent la plupart des secteurs dans lesquels peuvent opérer des salariés portés.

La prospection 

Une autre manière d’être proactif dans votre recherche de missions en portage salarial consiste à prospecter, c’est-à-dire à démarcher des clients potentiels.

Votre prospection peut se faire de manière plus ou moins active.

Vous pouvez commencer par signaler à vos proches et à votre réseau que vous êtes à la recherche de missions. Pour cela, un simple email ou un post LinkedIn suffisent.

Une salariée portée annonce le lancement de son activité sur LinkedIn

Vous pouvez également prospecter de manière active en vous rendant à des salons professionnels, en contactant directement vos cibles sur LinkedIn ou par email, ou encore en tentant votre chance par téléphone.

Enfin, vos actions de prospection peuvent consister à répondre à des appels d’offres. En tant que salarié porté, vous pouvez vous positionner sur des appels d’offres, notamment des appels d’offres publics. Vous avez accès à de nombreuses opportunités en consultant notamment le Bulletin Officiel d’Annonces des Marchés Public (BOAMP), la Plateforme des Achats de l’État (PLACE) ou les journaux d’annonces légales.

En conclusion, rappelez-vous que si en portage salarial vous devez trouver vous-mêmes vos missions, il existe un grand nombre de moyens d’en décrocher facilement. Pour cela, vous devez poser des bases solides (offre, positionnement, tarif) puis pouvez recourir aux plateformes, à votre société de portage ou encore à la prospection.