Le guide 2021 du portage salarial informatique

Par
Grégoire d'Aboville
Nov 5, 2021

Grégoire d'Aboville est responsable marketing chez Jump

Par
Grégoire d'Aboville
Nov 5, 2021

Grégoire d'Aboville est responsable marketing chez Jump

Le freelancing dans le secteur informatique a explosé ces dernières années. En témoignent notamment les succès des plateformes comme Kamatz ou Malt. Cette dernière revendique par exemple 40 000 freelances rien que dans la catégorie tech.


Cette progression vient même remettre en cause la domination traditionnelle des sociétés de prestation informatique (ESN et SSII).


Mais, qu’en est-il des freelances informatiques en eux-mêmes ? Quel statut peuvent-ils choisir pour développer leur activité ?


Dans cet article, on se penche sur le portage salarial et plus précisément sur :

  • Les avantages qu’il offre aux freelances ITs
  • Le salaire qu’un consultant IT peut attendre en portage salarial 
  • Les différentes étapes pour se lancer en portage salarial.
Dans la catégorie
Découvrir le portage
Voir d'autres articles
Inscrivez-vous à la newsletter
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Le freelancing dans le secteur informatique a explosé ces dernières années. En témoignent notamment les succès des plateformes comme Kamatz ou Malt. Cette dernière revendique par exemple 40 000 freelances rien que dans la catégorie tech.


Cette progression vient même remettre en cause la domination traditionnelle des sociétés de prestation informatique (ESN et SSII).


Mais, qu’en est-il des freelances informatiques en eux-mêmes ? Quel statut peuvent-ils choisir pour développer leur activité ?


Dans cet article, on se penche sur le portage salarial et plus précisément sur :

  • Les avantages qu’il offre aux freelances ITs
  • Le salaire qu’un consultant IT peut attendre en portage salarial 
  • Les différentes étapes pour se lancer en portage salarial.

Quels sont les avantages du portage salarial informatique ?

Étudions d’abord les avantages du portage salarial informatique.

Que peut-on attendre du portage en tant que professionnel de l’informatique ? Pourquoi choisir ce statut ?

Une grande liberté

Si vous êtes actuellement employé d’une ESN ou d’une entreprise et à la recherche de plus de flexibilité, le portage salarial devrait vous intéresser.


La convention collective du portage salarial (le texte officiel qui encadre le portage) confère en effet aux salariés portés une grande autonomie.


Elle prévoit notamment que: “le salarié porté est autonome dans l'organisation de son emploi du temps pour l'accomplissement de sa mission. [...] Il peut modifier sa durée de travail et fixer ses horaires en les adaptant aux exigences de la mission en cours ou de ses nouvelles missions [...]” (source du texte)


Autrement dit, c’est vous qui fixez vos jours et horaires de travail.


Les textes prévoient également que le salarié porté est libre de fixer ses propres tarifs et de choisir ses missions.


Une société de portage salarial vous propose une mission sur une technologie que vous n’appréciez pas ? Vous pouvez la refuser.

Une entreprise vous propose un contrat avec un TJM qui ne vous paraît pas satisfaisant ? Vous êtes également libre de décliner l’offre.


Vous préférez les missions longues ? Vous pouvez refuser les missions courtes.

La même protection sociale qu’un salarié


Les ESNs sont souvent plébiscitées par les freelances informatiques parce qu’elles confèrent un certain confort de travail et la protection d’un CDI.


Et c’est justement l’un des avantages du portage salarial.


Il permet à un freelance de bénéficier de la même protection qu’un salarié en CDI classique : assurance chômage, assurance maladie et mutuelle, et retraite associée au régime général.


Comment c’est possible ?


La société de portage informatique va embaucher le salarié porté en CDI et encaisser son chiffre d’affaires pour lui. Ce chiffre d’affaires est ensuite en partie reversé à l’Etat sous forme de cotisations sociales pour financer la protection du salarié et le reste sous forme de salaire.


La société de portage est également tenue de proposer à ses salariés une assurance responsabilité civile (aussi appelée RC Pro) qui protège l’expert en cas de problème avec un client.


Une grande simplicité administrative

Le portage salarial n’est pas la seule option pour se lancer en tant qu’expert informatique indépendant.


Il existe en effet d’autres statuts tel que le statut d’auto-entrepreneur ou l’option de créer sa propre société (SASU, EURL, EIRL, etc.)


Mais le statut du portage salarial se distingue de ces autres statuts par sa grande simplicité de gestion.


En portage, le freelance confie directement à sa société de portage la gestion de ses contrats, l’édition et le paiement de ses factures, l’émission de ses fiches de paie, le versement de ses cotisations, le prélèvement de son impôt sur le revenu, etc.


Et tout ceci sans que le salarié porté n’ait à solliciter un avocat ou un comptable.

Des revenus plus élevés qu’en ESN

Pour se développer, une ESN doit vendre plus cher ses consultants qu’elle ne les paye.


En portage salarial à l’inverse, vous êtes en direct avec vos clients. Vous pouvez donc récupérer une partie de la marge appliquée par une ESN.


On vous en dit plus dans la partie suivante.





Quel salaire pour un consultant informatique en portage salarial ?

Si le salaire est un des arguments de poids pour passer en portage salarial, son montant peut être difficile à anticiper. Voyons maintenant comment le calculer.

Comment fixer son TJM ?

La première étape pour calculer son salaire en tant que salarié porté dans l’informatique, c’est de fixer son taux journalier moyen (le prix d’une journée de travail facturée à votre client).


Pour cela, vous pouvez vous référer aux baromètres proposés par les plateformes Crème de la Crème ou Malt qui détaillent par typologie de métier tech le TJM que vous pouvez viser.


Un aperçu du baromètre Malt (où les métiers tech sont très représentés)


Ces baromètres sont précis et peuvent vous permettre d’adapter votre TJM aux technologies que vous maîtrisez et à votre expérience.

Comment anticiper son temps de travail ?

La deuxième étape consiste ensuite à anticiper le nombre de jours que vous pourrez facturer chaque mois.


Celui-ci va dépendre principalement de deux facteurs :

  • Votre capacité à trouver suffisamment de missions pour travailler autant que vous le souhaitez ;
  • Le nombre de jours que vous souhaitez vous réserver pour vous reposer, chercher des clients ou encore vous former.


Rentrons maintenant dans le détail du calcul.


En moyenne, on compte 22 jours ouvrés dans un mois.


Nous vous conseillons d’en déduire au moins un jour chaque mois pour la prospection et la formation. Il faudra également soustraire vos jours de congés : en moyenne 2 jours par mois si vous posez 5 semaines par an. 


Si ces critères vous correspondent, vous pourrez alors facturer 19 jours par mois.

Comment calculer son salaire net en portage salarial ?

À ce stade, si vous avez réussi à fixer votre TJM et votre nombre de jours travaillés, nous pouvons calculer votre chiffre d’affaires mensuel.


Sur la base de ce chiffre d’affaires, vous pourrez facilement calculer votre salaire net en déduisant :

  • Les frais de portage facturés par votre entreprise de portage salarial ;
  • Les cotisations sociales (charges patronales et salariales, environ 45% du chiffre d’affaires) ;
  • La provision IRC (une somme qui permet de financer votre rupture conventionnelle à la fin de votre contrat) ;


Pour estimer précisément combien vous pourrez vous verser, nous vous invitons à faire une simulation de portage salarial.



Comment démarrer en portage salarial dans l’informatique ?

Vous êtes prêts à vous lancer en portage ? Voyons maintenant les étapes clés pour bien démarrer.


La recherche de clients

Pour vous embaucher, une société de portage salarial vous demandera toujours si vous avez déjà un client.


On vous recommande donc de commencer par cette étape.


Et pour trouver des missions, le plus facile, c’est souvent le réseau. Avez-vous des collègues qui pourraient avoir besoin de vos services ? Des gens de votre cercle amical qui ont besoin de renforts tech ?


Si votre réseau ne fonctionne pas, vous pouvez également consulter les plates-formes suivantes qui proposent un grand nombre de missions dans le domaine informatique (dév, réseau, product, devops, etc.) :

  • Malt. Plate-forme généraliste, elle revendique 40 000 freelances tech.
  • Freelance Republik. Spécialisée dans la tech, elle réunirait plus de 5 000 indépendants de l’univers informatique.
  • Talent.io. Site spécialisé sur les profils informatiques, Talent.io propose de trouver un job ou des missions freelance.
  • Freelance-info. Créé il y a plus de 15 ans, ce site propose chaque jour des centaines d’annonce de missions freelance dans le secteur IT.


Une fois votre premier client trouvé, vous pouvez contacter une société de portage.


Capture d’écran du site Freelance-Info


L’enregistrement auprès d’une société de portage

Pour vous lancer réellement, vous devez ensuite vous inscrire dans une société de portage. Plus d'infos dans l'article : les meilleures sociétés de portage salarial.


Le processus est simple et rapide. Comme pour un CDI classique, la société vous demandera une pièce d’identité et un RIB pour préparer votre contrat de travail. Elle vous demandera également des détails sur votre expérience et les prestations que vous allez proposer.


Sur la base de ces éléments, la société de portage vous enverra ensuite votre contrat de travail.


 Celui-ci précise que vous êtes salarié en portage et son contenu diffère légèrement d’un contrat de travail classique (aucun montant de salaire n’est mentionné par exemple parce que celui-ci variera en fonction de votre chiffre d’affaires).


La signature du contrat commercial

Une fois votre CDI signé, vous pouvez signer vos premiers contrats commerciaux.


Ces contrats vous lient avec vos clients et précisent les détails de vos missions. Y figurent notamment le montant de votre rémunération, le mode de facturation dont vous avez convenu (par exemple au jour ou au forfait), le délai de règlement de vos factures ou encore le montant des frais professionnels qui seront pris en charge par l’entreprise cliente.


Comment choisir sa société de portage salarial informatique ?

Pas évident de trouver le bon partenaire pour se lancer… Voyons maintenant quels éléments vous pouvez prendre en compte pour choisir votre société de portage.

La spécialisation

Toutes les sociétés de portage ne sont pas adaptées au monde de l’informatique.


Lorsque vous étudiez le site d’une société ou lorsque vous prenez contact avec une entreprise de portage, n’hésitez pas à creuser leur familiarité avec le monde de la tech.


En effet, la société de portage peut également contribuer à vous trouver des missions ou plus simplement vous mettre en relation avec des salariés portés du même univers que le vôtre. Certaines sociétés de portage proposent par exemple des clubs sur les thématiques du développement et de l’informatique.


Ces clubs peuvent être un bon moyen de faire croître votre réseau et de booster le lancement de votre activité.


La qualité du produit et des services


La plupart des sociétés de portage se sont lancées à la fin des années 1980.

Et malheureusement, cela se ressent souvent dans la qualité du produit et des interfaces proposées.


N’hésitez pas à demander des démos du produit pour le voir en action et vérifie qu’il répond à vos critères.


Le montant des frais de portage


Les sociétés de portage se rémunèrent via une commission prélevée sur votre chiffre d’affaires. Cette commission est généralement comprise entre 3 et 15 % de votre chiffre. N’hésitez pas à demander une simulation sur la base d’un bulletin de salaire pour vérifier les coûts réels facturés par la société avec laquelle vous êtes en contact et vérifier que vous payerez un prix juste.


Chez Jump d’ailleurs, nous ne prélevons pas de commission et fonctionnons avec un abonnement mensuel fixe de 79 euros par mois.


La qualité de l’accompagnement

Enfin, testez la qualité de l’accompagnement proposé par votre société de portage. Surtout si vous vous lancez tout juste en freelance.


Vérifiez que vos interlocuteurs sont réactifs et disponibles via le canal de communication que vous préférez (e-mail, téléphone, chat…)



Dans la catégorie
Découvrir le portage
Voir d'autres articles
Inscrivez-vous à la newsletter
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.